FAMA et Barkhane

Fin de période d’immersion pour une dizaine de lieutenants des FAMa

C’est dans le cadre du Partenariat militaire opérationnel (PMO) liant la force Barkhane aux pays membres du G5 Sahel, qu’un stage en immersion d’une dizaine de jeunes lieutenants des Forces armées maliennes (FAMa) a été réalisé du lundi 06 mars au 27 avril 2017, au sein des bases militaires françaises de Gao, Tessalit et Tombouctou.

Les jeunes lieutenants ont été insérés pendant huit semaines au sein des GTD blindés Douaumont, infanterie Korrigan et logistique Jura de la force Barkhane. A leurs côtés, ils ont participé avec beaucoup de volonté et d’attention aux instructions complètes et variées telles que le secourisme au combat, le tir, la lutte contre la menace des engins explosifs improvisés (EEI) et le droit des conflits armés.

Ces jeunes lieutenants ont participé à des patrouilles à Gao et Tessalit afin de mettre en œuvre sur le terrain les connaissances acquises lors de la période d’immersion. C’est à cette occasion que leurs capacités individuelles et collectives ont été évaluées par la force Barkhane lors d’opérations de contrôle de zone ou de missions de reconnaissance. Certains ont pu également participer à l’opération militaire conjointe tripartite Panga, aux côtés d’un chef de section français.

Le 27 avril, une cérémonie officielle a marqué la fin de cette immersion. Elle a  rassemblé les jeunes officiers FAMa, leurs binômes français ainsi qu’un détachement du groupement tactique désert (GTD) Douaumont sur la place d’armes de la plateforme opérationnelle désert de Gao. Au cours de la cérémonie, placée sous l’autorité conjointe du colonel malien Félix DIALLO commandant le secteur 12 et du colonel François-Régis JAMINET, commandant le GTD  « Douaumont » et en présence du colonel Jean-Bruno DESPOUYS, représentant le commandant de la Force Barkhane (REPCOMANFOR), les lieutenants des forces armées maliennes (FAMa) ont reçu un diplôme « d’immersion chef de section ».

A l’issue de ce stage, les lieutenants maliens sont retournés dans leurs unités respectives. En qualité de chefs de section, ils pourront conduire à leur tour des séances d’instruction et mettre à profit leur expérience opérationnelle au profit du commandement de leurs hommes.

                                                                Source Barkhane (LCL Patrick Simo, conscom)