Flintlock 2019 : Les journalistes de media à l’écoute

Dans le cadre des activités de l’exercice multinational flintlock 2019, une conférence de presse a été organisée, le samedi 23 février 2019, à l’intention de la presse internationale et nationale du pays d’accueil qui est le Burkina Faso. La conférence a été animée par des officiers du centre des opérations et de l’Ambassadeur des USA résidant au Faso, Andrew Young. L’objectif était d’expliquer aux hommes de media, le but de flintlock. L’Ambassadeur des USA a souligné que flintlock 2019 vise à détecter et à déceler les menaces afin de répondre aux actes terroristes.L’ambassadeur déclare que son pays soutient le G5 Sahel à travers la contribution bilatérale afin d’augmenter la capacité et l’interopérabilité des forces de la sous-région.

Andrew Young a aussi rappelé que les exercices sont adaptés aux réalités de lutte contre l’extrémisme violent dans la sous-région.  Il a ensuite souhaité que les connaissances acquises au cours de ce flintlock servent efficacement dans la lutte contre ce fléau. Pour terminer, Il a enfin a précisé qu’il s’agit là des opérations intégrées avec plusieurs composantes civiles et militaires.

Cet exercice faut-il le rappeler est planifié avec les forces spéciales militaires des pays partenaires pour renforcer les relations et les capacités des nations transsahariennes. Il permet de traiter efficacement  les préoccupations régionales qui menacent la paix, la stabilité et la sécurité.

Des tirs de précision en situation extrême ont marqué la 12ème journée de l’évènement au camp de Loumbila, à quelques kilomètres de Ouagadougou.