Inauguration du Centre social de la Garde Nationale à N’Tomikorobougou Le Général Moussa Diawara honoré

dsc_0532L’inauguration du 1er Centre Social au profit des femmes du camp des Gardes a eu lieu le mercredi 21 septembre 2016 au Camp de Garde de N’Tomikorobougou.

Cette cérémonie entrait dans le cadre des activités commémorant le 56ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. Le nouveau centre financé à plus de 30 millions de francs CFA est l’œuvre de l’épouse du Directeur de la Sécurité d’Etat, Mme Diawara Zeïnabou Diawara et ses partenaires.

Ce centre comprend deux salles de formation, une salle de conférence, une salle d’accueil, un bureau avec douche intérieure ainsi que deux toilettes extérieures. Ce nouveau joyau servira à la promotion des activités génératrices de revenus (AGR) comme la fabrication de savon artisanal, la teinture, la transformation des produits alimentaires ainsi qu’à l’apprentissage de la coiffure et de la couture.

La donatrice, Mme Diawara Zeïnabou Diawara estime que ce centre est un facteur d’amélioration des conditions de vie des femmes du camp à travers les formations et les activités génératrices de revenus qui y seront menées. Elle a remercié ses partenaires techniques notamment le PMU Mali et la BMS avant d’appeler les bénéficiaires qu’elle considère comme ses sœurs, à faire bon usage de ce joyau. Mme Diawara a demandé à ses partenaires la pérennisation des actions en faveur des femmes dans d’autres camps.

Le Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Ouahan Koné a invité les femmes à prendre soin de ce nouveau centre social baptisé Général Moussa Diawara. Il précisera que le choix de ce nom n’est pas fortuit car, le Général Diawara est non seulement le premier Général de la Garde mais également une personnalité qui n’est jamais restée en marge du bien-être et le développement de la famille« garde ».

La Présidente du Bureau de Coordination des Associations des Femmes des Camps, Mme Keïta Dado Bass a salué cette action en faveur des femmes particulièrement celles du camp de Garde, soulignant qu’il jouera un rôle important avec un impact certain dans la vie quotidienne des femmes. Elle a annoncé que le nouveau centre bénéficie déjà de 5 machines de couture et de 6 machines à filature qui ont été gracieusement offertes par un de leurs partenaires stratégiques qui offre également des formations gratuites en coupe et couture.

La cérémonie a été marquée par la coupure symbolique du ruban par le représentant du Chef d’Etat-major Général des Armées, le Colonel-major Cheichna Bathily.

Un sketch magnifiant l’utilité du centre social et la prestation de l’artiste-musicien Nampé Sadio dans son morceau ‘’Bouton rouge’’, ont mis fin à la cérémonie.

MDL/C Geneviève S. Diallo