Journée de l’Armée de Terre à Tombouctou: La zone de défense n°5 célèbre le 1er octobre

image-0-02-05-c930b383b755004e705213a592687eb049722d65b53a9e2e842f5c390d9f0b37-vA l’instar des autres régions militaires du pays, la Zone de défense N°5 de Tombouctou a fêté le 1er octobre consacré, journée de l’armée de Terre (JAT).

La commémoration a débuté par la revue de troupes par le commandant de zone de Tombouctou, le colonel André KONE suivi par celle du gouverneur de la région de Tombouctou, Adama Kanssaye. L’événement a réuni les autorités politiques, administratives, militaires et coutumières de la ville, ainsi qu’une foule nombreuse venue pour assister à l’événement. C’était dans l’enceinte du camp Fort cheik sidi Bekaye.

Le programme commémorant cette journée a portée sur la montée de couleurs, le dépôt de gerbes de fleurs au monument des morts, la lecture de la liste des militaires tombés sur le champ de l’honneur dans le secteur N°3 depuis la reconquête jusqu’à nos jours et la visite des stands ou quelques armes ont été exposés à la population.

Selon le Commandant de zone de Tombouctou, le Colonel André Koné, la journée du 1er Octobre symbolise la date de création de l’Armée de Terre.

Il a rappelé que ce jour est important car, c’est ce jour que les colons français ont évacué les bases militaires de Bamako, Kati, Gao et Tessalit, qu’ils occupaient du fait des accords franco-maliens signés à Paris le 22 juin 1960. Ceci a conduit à la mise en place d’une Armée de Terre dont le 1er Chef d’Etat-major fût le Capitaine Sékou TRAORE, a-t-il poursuivi.

Il a en outre expliqué qu’après sa création, l’armée a été déployée sur toute l’étendue du territoire avec la construction de camps et de forts militaires, dont Tombouctou en bénéficiant du camp Sidi Bekaye.

Le colonel André Koné a ajouté qu’actuellement, l’Armée de Terre est en pleine restructuration avec le soutien et l’assistance de la France, de l’Afrique de l’Ouest et de l’Union Européenne à travers l’entrainement des GTIA à Koulikoro avant leur déploiement sur les théâtres des opérations. Puis de poursuivre que l’armée acquiert aujourd’hui de nouveaux matériels et augmente ses effectifs pour faire face aux nouveaux défis sécuritaires.

Cependant, son secteur est confronté à des actes de banditismes résiduels et à des cas de terrorisme avérés. ‘’Nous promettons de sécuriser les populations civiles et assister les personnes vulnérables dans la Région de Tombouctou. En revanche, nous demandons à tous les maliens de nous soutenir contre les ennemis du peuple’’ a-t-il rassuré

S’adressant aux militaires du secteur N°3, il les a exhortés à plus d’engagement et de détermination pour être à hauteur de souhaits des missions assignées.

Aux forces internationales présentes à Tombouctou, il les a remerciés pour leur sincère collaboration.

Cal Alhassane ALDJOUMATI