La DIRPA édifie la presse de la place

La Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées a organisé, le jeudi 7 octobre 2021, sa traditionnelle conférence de presse. L’invité du jour était le directeur des Ressources Humaines des Armées, le Colonel Mohamed Ly. L’objectif de cette conférence de presse est de porter à la connaissance de la population les vraies informations sur le terrain et l’évolution des FAMa avec ses différents partenaires.

Le directeur de la DIRPA, le Colonel Souleymane Dembélé et son homologue des Ressources Humaines des Armées ont suffisamment informé les journalistes sur l’actualité brûlante du pays, notamment la gestion des Forces Armées et de Sécurité, la coopération FAMa-Barkhane, et les récents événements survenus dans les opérations. Le Colonel Souleymane Dembélé a tout d’abord fait le point de la situation sécuritaire du pays. Il a déclaré que la population a assez souffert des fausses informations sur le terrain.

Selon lui, l’une des raisons de cette conférence de presse est de donner la bonne information à l’opinion nationale et internationale sur les activés des FAMa et ses partenaires. Le Colonel Souleymane Dembélé a demandé à ses confrères de traiter les informations avec professionnalisme pour la stabilité du pays. Le directeur de la DIRPA a fait savoir à la presse que les FAMa et leurs alliés ont mené beaucoup d’activités courant septembre en matière de formation et de patrouille au nord et au centre du pays.

Il a également souligné l’acquisition de 4 hélicoptères de manœuvre par le MDAC, le 30 septembre 2021 à l’aéroport International Modibo Keita de Sénou. Selon le Colonel Souleymane Dembélé, ces équipements militaires sont financés sur le budget national. Concernant le climat entre FAMa et Barkhane, il a indiqué que les relations sont bonnes et que les deux forces travaillent en étroite collaboration au cours des opérations.

Le Colonel Souleymane a noté que la MINUSMA a assuré le transport de 240 soldats du 11ème Régiment d’Infanterie Motorisée de Bamako à Gao.  L’aviation des Forces Armées Maliennes et de Sécurité a aussi effectué, du 2 au 3 octobre 2021, des frappes aériennes sur des refuges terroristes dans le secteur de Marébougou pour desserrer l’étau autour de cette localité, a-t-il martelé.

Il a annoncé le retour de l’avion de transport malien CASA-295 à Bamako après une année de révision générale en Espagne en précisant que le nouveau CASA est toujours bloqué à l’étranger pour des raisons de pièces. Le directeur DIRPA a affirmé que les FAMa ont changé de posture. Selon lui, elles se déplacent désormais vers l’ennemi pour les neutraliser. A propos du dernier bilan de la récente attaque contre les FAMa sur l’axe Koro-Bandiagara, le Colonel Dembélé a signalé que les FAMa ont enregistré 16 morts, 9 blessés et 3 véhicules détruits. Côté GAT : 15 morts et une vingtaine de motos saisies. Il a enfin fait un démenti sur les rumeurs faisant étant de la présence des blindés français à Kati. Selon le directeur DIRPA, il s’agissait tout simplement de véhicules qui étaient en panne.

Le directeur des Ressources Humaines des Armées, le Colonel Mohamed Ly a rendu hommage aux soldats maliens et étrangers tombés au cours des opérations. Il a classé les missions de sa direction en quatre grandes parties à savoir : la gestion du développement des ressources humaines des FAMa, la formation, le recrutement et l’application stricte des textes liés à la gestion des ressources humaines des armées.

Le Colonel Mohamed Ly a déclaré que le système intégré permettra de maitriser les renseignements sur les militaires, l’effectif des forces de défense et les travaux d’avancement. Pour le Colonel Ly, la rémunération des militaires fait partie de la mission de sa direction.

A propos de l’interdiction aux hommes de rang de faire les concours d’entrée dans les écoles d’officiers, il a précisé que la base doit être élargie dans l’armée. Selon le Colonel Ly, tout le monde a sa chance pour avancer dans l’armée. Et de déclarer que la pyramide doit être respectée selon les engagement pris avant l’incorporation.

Il a noté que le système d’enrôlement des militaires en cours est entièrement effectué par les militaires maliens et financé sur budget national. Ce système intégré prendra les réelles préoccupations des FAMa. Revenant sur la nouvelle grille unifiée des fonctionnaires, le directeur des Ressources Humaines des Armées a indiqué que chaque DRH a fait sa proposition sur la nouvelle grille unifiée.