La MINUSMA et Contingent bangladeshi équipent le bureau de Gao

Le bureau du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) à Gao a abrité le jeudi 7 avril 2016, la cérémonie de remise d’un important lot de matériels offert par la Minusma et le contingent Bangladeshi. La cérémonie était présidée par l’adjoint au coordinateur du MOC, le Lieutenant-colonel Samballa Sidibé en présence du Commandant en chef des forces de la MINUSMA, le Général Michael Lollesgaard et son adjoint, le Général de Division Tchadien Bikimo.
Le don de la MINUSMA est composé de fauteuils, d’armoires, de tiroirs classeurs métalliques, de vidéoprojecteurs, de cartons de papiers A4, de séparateurs de bureaux, d’ordinateurs de bureaux et portables. Celui des Bangladeshis était composé de canapés maliens (single seated 4), canapés (double seated 02), 01 desktop computer avec accessoires, 02 computer table, 02 tables et 02 chaises de secrétariat, 08 chaises en plastique destinés à l’équipement et à l’amélioration des conditions de travail du bureau de mécanisme opérationnel de coordination.

Le commandant en chef des forces de la MINUSMA, le Général Lollesgaard a déclaré que le staff du MOC a bien travaillé pour que les travaux puissent démarrer. Et d’ajouter que même si le processus a été long, aujourd’hui, ils ont le matériel nécessaire pour une planification des opérations coordonnées et bientôt les véhicules seront disponibles pour des patrouilles mixtes. ‘’La toute première patrouille mixte est prévue pour la fin de ce mois et j’espère travailler en étroite collaboration avec le staff du MOC’’, a affirmé le Général Lollesgaard.

Selon le coordinateur adjoint du MOC, le Lieutenant-colonel Samballa Sidibé, le MOC est l’un des instruments de mise en œuvre prévu par l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Il a ajouté qu’il a pour mission de contribuer à la sécurisation des régions du nord du Mali, particulièrement pour prévenir, réduire tout vide sécuritaire avant, pendant et après le processus de cantonnement, d’intégration et de DDR.

S’adressant aux partenaires bilatéraux, multilatéraux et à la communauté internationale, le lieutenant-colonel Samballa a affirmé que le Mali a le plus besoin de leurs soutiens décisifs et constants. ‘’Car au-delà des actes terroristes de quelques groupuscules isolés çà et là, la paix est désormais une réalité et continuera toujours d’être une lutte de longue haleine.
Récemment le vote de la loi relative aux autorités transitoires par les députés de l’assemblée nationale et la nomination de nouveaux gouverneurs pour les régions administratives de Kidal de Ménaka et Taoudéni prouvent à suffisance la volonté des plus hautes autorités du Mali d’aller vite à une paix nationale’’, a-t-il souligné.

Avant de conclure le lieutenant-colonel Sidibé a rappelé que les responsables du MOC (FAMa, plateforme et CMA) sont résolument engagés pour la mise en œuvre des patrouilles mixtes avant, pendant et après le cantonnement.

Sgt Daouda Fofana (Gao)