Le renforcement des capacités en ressources humaines de la justice militaire au menu des échanges.

Dans le cadre du renforcement de ses capacités, la Direction de la justice militaire a abrité mercredi 16 novembre 2016, l’ouverture des travaux de la 2ème conférence bilatérale sur la justice militaire entre les Etats-Unis d’Amérique et la République du Mali.

Elle était placée sous la présidence du Directeur Adjoint de la Justice Militaire, le Magistrat Colonel Abdoulaye Hamidou en présence de l’Attaché de Défense Adjoint des Etats-Unis d’Amérique au Mali, M. Matthew Thompson, du Directeur de l’Institut International des Etudes Juridiques (DLLS), le Colonel Steven Wei ainsi que d’autres autorités militaires et civiles.

L’objectif était d’échanger non seulement sur les expériences juridiques en matière de justice militaire entre les USA et le Mali mais aussi de sensibiliser et de vulgariser des textes de la justice militaire au Mali en vue de leur appropriation par la chaine de commandement.

Durant 2 jours, les exposés ont porté sur des thèmes spécifiques notamment la justice militaire un centre d’intérêt de soutien des USA aux forces armées maliennes ; l’importance de la justice militaire dans une armée professionnelle et le rôle du conseiller juridique opérationnel ; l’historique et le développement de la justice militaire au sein des forces armées maliennes ainsi que le droit international humanitaire.

Cette formation, 2ème du genre, se situe dans le continuum de plusieurs séminaires sur la justice militaire organisés par les Etats-Unis d’Amérique en prélude à la création des juridictions militaires. Elle intervient après celles tenues du 7 au 9 juin 2016 à Bamako et du 23 au 25 septembre 2016 à Newport aux USA sur la justice militaire.

Selon le Directeur Adjoint de la justice militaire, le Magistrat Colonel Abdoulaye Hamidou, ces formations traduisent la volonté des USA à travers la coopération bilatérale d’améliorer le système de justice militaire malien par le renforcement des capacités humaines dans le cadre du programme d’activités d’appui à la justice militaire au Mali.

Cet appui a été matérialisé par la formation de 2 magistrats militaires maliens à l’école du juge Avocat Général de Charlottesville et la présence de 2 autres stagiaires en droit des conflits armés à l’Institut International des Etudes Juridiques (DLLS), a-t-il indiqué.

Selon le Magistrat Colonel Hamidou, ces 2 formations ont permis de diagnostiquer le système de justice militaire malien en vue de déceler les insuffisances pour le rendre plus efficace et bannir l’impunité. Instrument de renforcement de la discipline, la justice militaire ne saurait être en marge de la réforme de notre outil de défense, a-t-il ajouté.

S’adressant aux participants, le Magistrat Colonel Abdoulaye Hamidou les a exhortés à plus de réactivité pour faire de ce séminaire un creuset d’échanges et de partage d’expériences au bénéfice du service public de la justice militaire afin de faire régner l’ordre et la discipline dans nos rangs, baromètre d’une justice militaire moderne.

Il a adressé ses sincères remerciements aux USA et à tous les partenaires du Mali pour leur appui constant et multiforme aux forces armées maliennes en général et à la justice militaire en particulier dans la lutte contre le terrorisme.

Tout en souhaitant plein succès aux travaux, le Magistrat Colonel Abdoulaye Hamidou a déclaré ouvert le 2ème séminaire bilatéral sur la justice militaire au Mali entre nos 2 pays.

Aviateur de 1ère Classe Oumar Bagayoko