Ligne de crédit d’un milliard trois cents millions de FCFA

Le couple présidentiel aux côtés des veuves des militaires, des jeunes de la diaspora et des commerçants déguerpis du « malitelda »

Dans le cadre de la mise en œuvre d’Activités génératrices de revenus au profit des veuves des militaires tombés sur le champ de l’honneur, des jeunes de la Diaspora et du groupement des jeunes Commerçants Détaillants déguerpis de (malitelda), la Première Dame, Madame Keita Aminata Maïga et l’APEJ ont octroyé une ligne de crédit d’une valeur d’1,3 milliard de FCFA à ces regroupements. La cérémonie officielle de remise a eu lieu mardi 21 mars 2017 sur la place d’Armes du Génie Militaire.

Ce geste traduit l’engagement des plus hautes autorités de notre pays en faveur des couches les plus démunies. En effet, cette enveloppe destinée au financement du démarrage d’activités pour certains et la relance d’activités pour d’autres est un pas important dans la poursuite des efforts en réponse au contexte socio-économique. La manifestation de cet élan de solidarité en faveur de ces trois groupes contribue  à la reconstruction du tissu social. Sur cette enveloppe, les jeunes de la diaspora ont reçu 1milliard de FCFA, les veuves des militaires 100.000.000 FCFA et les jeunes Commerçants détaillants déguerpie de (malitelda) 200 millions de FCFA.

Pour le représentant du maire de la commune III, M. Mamadou Keita, le chômage des jeunes est un problème récurrent  qui continue de dégrader fortement le tissu social et pour y faire face, il faut la multiplication des initiatives. L’octroi d’une ligne de crédit aux veuves des militaires tombés sur le champ de l’honneur, aux jeunes Commerçants détaillants déguerpis de malitelda et aux jeunes de la diaspora est une opportunité qui profite à l’économie nationale à travers le secteur informel. C’est pourquoi, les populations se réjouissent de cette action qui contribue de façon visible à la lutte contre le chômage. Il a remercié le gouvernement pour son dynamisme en faveur de la création d’emplois.

Le Directeur Général de l’APEJ, Amadou Cissé a déclaré que ce geste de solidarité est normal au sein de notre armée. « L’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes dans sa mission régalienne est aussi un segment indissociable de l’Armée, c’est pourquoi elle a pensé en collaboration avec le Service Social des Armées à mettre en place une ligne de crédit aux profits des veuves des militaires tombés sur le théâtre des opérations, a-t-il dit. Selon le DG de l’APEJ, cette action servira à booster les activités des veuves qui sont souvent sujettes à des pesanteurs sociales qui les qualifient de portes malheurs. Il a ajouté que l’objectif est d’éviter qu’elles souffrent après avoir quitté le camp pour rejoindre leurs familles. « La Direction du Service Social des Armées et L’APEJ ont pensé qu’il fallait essayer de les aider par cette création d’une ligne de crédit », a conclu le DG.

Le  Chef de cabinet du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel-major Mamadou Diao, a noté que cette cérémonie est une illustration de la reconnaissance de la nation aux familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur. Cette ligne de crédit, selon lui, contribue incontestablement au réarmement moral des troupes.

Il a remercié la Première dame et l’APEJ pour l’octroi de cette ligne de crédit à travers le ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Le Colonel Diao a souligné que ce geste témoigne non seulement de l’attachement du peuple aux familles des FAMa, mais aussi de l’engagement du Président de la République IBK, Chef Suprême des Armées à assister les familles des militaires tombés sur le Champ de l’honneur.

La cérémonie a pris fin par la signature des conventions.

 

                                                                                                                       MDL Aminata Konaté