Lutte contre le terrorisme : Barkhane traque les GAT dans le Liptako Gourma

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le Liptako Gourma, Barkhane a mené du 10 au 16 avril 2020 une opération dans le Liptako Gourma

La force Barkhane poursuit son effort dans la région du Liptako-Gourma et concentre son action dans la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT), en particulier contre l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS) dans la région dite « des trois frontières ». Ainsi, le mercredi 15 avril en milieu d’après-midi, à la frontière maliano-nigérienne ; en coordination avec les forces armées des pays partenaires de la force Barkhane. L’observation aérienne a permis de repérer, de caractériser un groupe criminel, de déterminer l’existence d’un plot logistique GAT. Une frappe aérienne a été́ ensuite délivrée. Cette frappe permis de neutraliser plusieurs terroristes. Une moto a été́ aussi détruite.

Par ailleurs, du 2 au 5 avril 2020, la force Barkhane a aussi conduit une opération le long du fleuve Niger, en zone des trois frontières. Cette « opération coup de poing » a alterné reconnaissances offensives, contrôles de zones, infiltrations et dispositifs d’embuscades, ainsi que de nombreux ratissages dans un milieu abrasif, tant pour les hommes que les matériels. Les objectifs de telles opérations sont multiples : désorganiser les flux logistiques des GAT, les surprendre dans des zones reculées où ils n’attendent pas la force Barkhane, mais également contribuer à rassurer les populations locales.

L’opération a débuté́ le 2 avril par une reconnaissance offensive en direction d’Ansongo. Le sous groupement a ensuite opéré́ dans des zones peu accessibles en véhicule, avec pour objectif d’harceler les GAT jusque dans des zones difficiles d’accès. Au cours de l’opération, plusieurs oueds abritant des plots logistiques ont été́ ratissées.

La force Barkhane contribue à perturber l’approvisionnement des GAT dans ces zones reculées.