MOIS DE LA SOLIDARITE Les FAMa manifestent leur solidarité à travers un don de sang à l’hôpital régional de Tombouctou

Dans le cadre du mois de la solidarité, les forces armées maliennes de Tombouctou ont organisé les 21 et 22 octobre 2017 une série d’activités dont le don de sang  à  l’infirmerie de la garnison pour l’hôpital régional afin de répondre à la demande de la banque de transfusion sanguine et l’aide médicale à la population à travers une consultation et distribution gratuite des médicaments à la population de Bokiate , un village situé à 2 km de la ville, sur la route de Goundam.

Le mois d’octobre est un mois dans lequel tous les services publics de la république du Mali font des dons ou des gestes humanitaires à l’endroit des populations les plus vulnérables à travers le pays. C’est dans ce contexte que le commandement militaire de la région de Tombouctou a procédé ce 20 octobre à un don de sang pour l’hôpital régional de Tombouctou. Une centaine de militaires avec leur tête le commandant de zone et chef secteur3s, le colonel Abass DEMBELE et l’ensemble de son état-major. Il S’agit pour chaque militaire d’offrir un quart de son liquide précieux pour permettre à un grand nombre de malades en manque de sang de pouvoir en  bénéficier et quitter le lit de l’hôpital.

Pour le commandant de Zone, colonel Abass DEMBELE, l’une des caractéristiques des forces armées est le don de sang et cette activité de don organisée par l’infirmerie de la garnison dans le cadre du mois de la solidarité est  parfaitement compatible  avec le métier des armes et demeure le meilleur geste de solidarité. Et c’est pratiquement un investissement à coup sûr pour les forces armées car nous sommes sur les théâtres des Operations et généralement nous sommes confrontés à des blessures et nous sollicitons régulièrement la banque de sang pour sauver nos blessés. Avec cette donation volontaire, la banque de sang répondra rapidement à la demande de la population civile et à celle des forces armées. Le colonel DEMBELE invite tous ses compagnons d’armes où qu’ils se trouvent à donner leur sang pour sauver des vies.

Le commandant de l’infirmerie de la garnison de Tombouctou, le médecin commandant Mamadou BERTHE explique que sur le catalogue des blessures figure le risque d’hémorragie un risque auquel le militaire est confronté aux cours des opérations. Ce don de sang renforce non seulement les liens entre les  frères d’armes dans un contexte d’opération et rehausse le niveau de capacité opérationnelle et la prise en charge rapide des blessés.

Le représentant du Centre national de transfusion  sanguine, docteur Oumar BERTHE salue la bonne collaboration entre les FAMa et les structures hospitalières dans la mesure où plusieurs agents de la DCSSA travaillent dans les hôpitaux du pays. Et à chaque fois que le besoin de don de sang se fait sentir, les fama sont immédiatement sollicitées et elles ont toujours répondu favorablement. II profite de ce mois de solidarité pour inviter  l’ensemble de la population à perpétrer ce geste car donner son sang c’est sauver une vie et on ne peut pas selon le docteur sauver une vie en portant préjudice à une autre  vie.

La deuxième journée a été marquée par une consultation et distribution gratuite des médicaments à la population de Bokiate. L’action a été fortement appréciée car cette population est très démunie et le problème de santé est crucial dans ce village.  Plus de 200 personnes de tous âges confondus ont bénéficié des médicaments. Le chef du village Mohamed Ould MATTALLA s’est réjoui de la venue des FAMa dans son village  et remercie infiniment le commandement militaire pour ce soutien médical combien inestimable. Il a exhorté les FAMa .

Cal Alhassane ALDJOUMATI