Opération Maliko Théâtre Centre: Des forces de défense et de Sécurité outillées en DIH

Le commandement du secteur 5 de l’Opération  Maliko Théâtre Centre a organisé du lundi 24 août  au jeudi 27 aout 2020, un atelier de formation en Droit International Humanitaire au profit des forces de défense et de Sécurité. Des agents paramilitaires ont également pris part à cette rencontre de quatre  jours   au Camp Cheikh Amadou Tall de Ségou.

Venus  des différentes unités de la région militaire de Ségou, des officiers, sous-officiers et militaires du rang se sont familiarisés avec des règles humanitaires  applicables dans les opérations.Cette formation s’est ’articulée  autour de deux points essentiels :la transmission  aux stagiaires des règles en Droit International Humanitaire pendant les conflits armés  et l’analyse juridique pour toute violation flagrante des règles du DIH. Le  conseiller juridique au près du chef d’Etat-major Général des Armées, le colonel Patrice Dembélé a déclaré que cette formation vient à point nommé car notre pays fait face à une crise sécuritaire. Toutes les grandes organisations pour le respect de droit de l’homme observent les activités des FAMa dans les zones de conflit, a-t-il noté. Il a exhorté les stagiaires de faire preuve de professionnalisme dans les opérations pour gagner la confiance des populations. Le colonel Patrice a indiqué que le DIH permet aux FAMa d’agir face à l’ennemi tout en respectant les règles internationales notamment la prise en charge d’un prisonnier de guerre et la protection des femmes et des enfants pendant les conflits. Il a précisé aux stagiaires que le viol est un crime de guerre. Selon lui, le non-respect du DIH expose le soldat et sa hiérarchie.

Le lieutenant-colonel Diba Diouf, formateur du DIH a demandé à la hiérarchie militaire de respecter strictement des règles du Droit International Humanitaire, des différentes conventions de nos lois et coutumes pendant la guerre. Il a enfin invité les hommes à plus de retenue et de professionnalisme dans la protection des personnes et de leurs biens.