Point de presse au Ministère de la Défense : La situation de Nampala au menu

La salle de conférence du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants a abrité le 4 août 2016 un point de presse sur les évènements survenus à Nampala le 19 juillet 2016.

DSC_1773C’est sous la coupole du désormais porte-parole du ministère de la défense et des anciens combattants, conseiller technique, le Colonel Abdoulaye Sidibé que s’est tenue la rencontre. Etaient présents le Directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), le Colonel Souleymane Maïga ainsi que la presse nationale et internationale.

Avant de s’adresser aux hommes de médias, le porte-parole MDAC, le Colonel Sidibé a demandé une minute de silence à la mémoire des victimes de Nampala et a souhaité prompt rétablissement aux blessés. Après quoi, il a officiellement annoncé à la presse le contenu du rapport établi par la mission de commandement dépêchée sur le terrain le 24 juillet 2016 par le Chef d’Etat-major Général des Armées.

Ledit rapport fait état de 17 morts, 37 blessés et 06 portés disparus conformément à l’annonce faite par le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants. Excepté le nombre de blessé qui a légèrement augmenté de 35 à 37. Le porte-parole MDAC a fait savoir qu’actuellement des dispositions sont prises afin de renforcer le dispositif sécuritaire de Nampala.

DSC_1778Il s’agit notamment du déploiement d’un Groupement Tactique Inter Arme (GTIA) à 100% de ses capacités soit plus de 600 hommes et une centaine de véhicule, la mobilisation des équipes de terrassement du Génie pour des travaux d’aménagement du terrain en vue de renforcer la position défensive avec des forces antichars et des escobarrières. Mais également le retrait du poste de sécurité de la ville de Nampala afin d’éviter l’imbrication de la position militaire avec la population civile.

Le Colonel Sidibé a fait savoir que certes tout n’est pas parfait, mais que cependant beaucoup de moyens sont mis en œuvre dans le dessein de faire de Nampala un véritable camp militaire. Il a souligné le formidable travail abattu par l’armée tout en rappelant les succès de celle-ci à Nara, Léré, Ténenkou et dans plusieurs localités. Selon lui les succès n’intéressent pas autant que les échecs et pourtant, la guerre c’est des hauts et des bas et que quand la fortune fait défaut il faut savoir garder sa sérénité qui est une vertu guerrière.

Le porte-parole a appelé les organes de presse, les leaders religieux et la société civile à l’union sacrée autour des forces armées et de sécurité, car l’heure est grave étant donné que le pays est en guerre. Il a rappelé que cette guerre n’est pas seulement celle des forces armées mais celle de toute la nation entière. Au passage il a déploré le comportement indélicat de certains de nos concitoyens malgré que l’état d’urgence ait été décrété.

Le Colonel Abdoulaye a invité tous ceux qui de par leur leadership et leur capacité à convaincre les populations, qu’ils soient au plan local ou national à joindre le combat et à concentrer toute leur énergie sur l’ennemi public désigné qu’est le terrorisme. Il a notifié que le combat des hommes de médias et des leaders d’opinion doit être de décrédibiliser les terroristes et de conseiller les jeunes pour qu’ils ne tombent pas dans le jurons de ceux-ci.

Il a convié la presse à prendre conscience à ne pas se tromper de cible car décrédibiliser la hiérarchie militaire entraine la démoralisation des troupes. Le porte-parole MDAC les a également précisé qu’une armée professionnelle et efficace ne tombe pas du ciel, ne s’achète pas au marché et ne s’offre pas en cadeau mais qu’elle se construit.

Quant à la LOPM, le porte-parole MDAC, le Colonel Sidibé a déclaré qu’elle est sur de bonne voie. Il a salué les plus hautes autorités du pays qui déploient des efforts colossaux pour remettre d’aplomb l’armée à travers la LOPM qui est un outil formidable de renforcement des capacités opérationnelles des forces armées et de réarmement moral des troupes. Il a ajouté que les résultats visibles de cette loi sont prévus pour fin 2017. Le porte-parole MDAC a notifié que le retard qu’accuse la LOPM concernant l’acquisition de certains appareils notamment les avions s’expliquent par le fait du système industriel et la mise en place des infrastructures liées tels que les aérodromes.

Le Colonel Sidibé a salué tous les patriotes qui œuvrent au quotidien et dans l’anonymat le plus complet à aider les forces armées dans leur noble mission. Il a profité pour remercier la communauté internationale qui reste solidaire à notre pays et l’appui dans la mise en œuvre de l’accord. Pour clôturer, il a appelé les hommes de médias d’apporter leur aide dans la construction de l’armée, à ne pas faire de rétention d’information et à ne pas hésiter à s’adresser à la DIRPA pour toute information concernant l’armée.

– MDL/C Geneviève S. Diallo
– Iba Faye (stagiaire)