Préparation opérationnelle à l’Armée Terre : La préparation opérationnelle en marche

dsc_1440Dans le cadre de la formation pour le renforcement de leurs capacités, les sous chefs d’états-majors, commandants de régions militaires et assimilés ont effectué dans l’après midi du 27 octobre un exercice de tir au champ de tir de l’école nationale de police. Cet exercice s’inscrivait dans le cadre de la préparation opérationnelle entreprise par l’état-major de l’Armée de Terre depuis un certain temps. La formation de renforcement des capacités des chefs militaires de l’Armée de Terre est la première du genre depuis le début de la crise politico-sécuritaire et compte 25 officiers. Ces officiers ont tiré au pistolet mitrailleur (PM) et au pistolet automatique (PA).
Selon le chef de la formation, colonel-major Oumarou Sounfountéra, cette formation a été initiée par le chef d’état-major de l’Armée de Terre, le colonel-major Abdrahamane Baby. Il a noté que c’est une formation très importante organisée à l’intention des Sous-chefs d’états-majors, commandants de régions militaires et assimilés. Il a signalé que c’est d’un niveau très élevé surtout qu’elle vise le renforcement des capacités opérationnelles et de commandement de la hiérarchie de l’Armée de Terre. Il s’est dit très satisfait de la formation, car, elle est basée essentiellement sur la reforme du secteur de la sécurité et le désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) étant donné que le Mali est en pleine sortie de crise. Il a ajouté que ces stagiaires ont terminé cette formation avec toute la satisfaction nécessaire.
Pour le colonel-major Sounfountéra, cet exercice est d’une importance capitale puisqu’il nous donne l’occasion de nous ressourcer. Il a souligné que la pérennisation d’une telle formation est salutaire car, elle ouvre la voie aux succès de nos armées. Le colonel-major a déclaré qu’il faut souvent trouver des moments pour organiser des formations similaires. Il a noté enfin que des formations de ce genre sont planifiées à tous les niveaux de l’armée de terre. Elles concerneront les commandants de régiments, les commandants d’unité, les officiers, sous-officiers et militaires du rang. Il a noté que ces formations permettront aux éléments d’être mieux préparés pour assumer correctement leurs responsabilités.
A/C.N.Dakouo