Régiment des Commandos Parachutistes : Fin de Formation pour les stagiaires parachutistes

La cérémonie de fin de formation de la 76ème promotion de brevets parachutistes s’est déroulée, le jeudi 6 mai 2021, à la place d’Armes du 33ème Régiment des Commandos Parachutistes (RCP).

Ils sont au total 72 stagiaires dont 3 personnels féminins, (officiers, sous-officiers et militaires du rang) à recevoir leurs attestations et insignes de brevets. Ces stagiaires ont suivi pendant 2 mois une formation en deux phases, à savoir la formation au sol et le saut proprement dit.Pour le commandant du 33ème RCP, le Lieutenant-Colonel Moustapha Sangaré, le brevet de parachutiste est capital à la formation mentale, psychologique et surtout psychique des futurs officiers. Il relève le degré d’audace, de goût du risque et de la capacité de dominer sa peur, a-t-il précisé. Selon lui, de 1961 à nos jours, 6 455 Africains ont pu décrocher le brevet de parachutiste malien dont la réputation a toujours fait l’écho au-delà de nos frontières, car il a la particularité de faire plier les parachutes par les stagiaires.Il a remercié les plus hautes autorités et plus particulièrement l’Armée de l’Air qui ont tout mis en œuvre pour que ce jour soit. Il a également remercié l’équipe de formateurs et tous les autres personnels. S’adressant aux stagiaires, le Lieutenant-Colonel Sangaré les a félicités pour leur discipline, leur courage et leur abnégation tout au long de la formation.     Selon le directeur de formation, le Lieutenant Mahamadou Bah, 8 nationalités ont pris part à cette formation. Pour lui, ces sauts ont été effectués sans incident et tous les stagiaires ont répondu au devoir à savoir 100 % au test à l’arrivée et zéro refus de saut. Il a demandé à la hiérarchie de mettre tout en œuvre pour l’amélioration des conditions des formateurs et de baliser le champ d’entrainement.

Le représentant des stagiaires, l’élève officier d’Active Samba Dembélé a remercié les encadreurs pour leur professionnalisme, le travail exceptionnel qu’ils ont réalisé durant le stage. Pour lui, les formateurs ont su inculquer en eux la confiance qui les a permis de réaliser les six sauts. « Cette formation était un défi pour nous et nous avons pu le relever la tête haute mais nous n’aurions pas pu le faire sans l’accompagnement et l’engagement du commandement de notre école » a-t-il déclaré. Vu l’importance de ce stage dans le cadre de la formation dans l’Armée, le représentant des stagiaires a sollicité sa pérennisation auprès des autorités.