Région de Gao : La Mutuelle de l’Armée de terre prête main forte aux familles des militaires disparus

La Mutuelle de l’Armée de Terre, à travers le Service Social des Armées, a fait un don de kits scolaires au profit de 265 orphelins et enfants de militaires portés disparus. La remise de ces matériels a eu lieu, le samedi 30 octobre 2021, à la place d’armes du camp Firhoun ag Alinçar de Gao. L’évènement a enregistré la présence de plusieurs autorités militaires, paramilitaires, administratives et civiles ainsi que les parents des bénéficiaires.

Ce geste s’inscrit dans le cadre des activités sociales de l’Armée de terre à travers la mutuelle et la DSSA. Ces bénéficiaires sont tous de l’école fondamentale.

Le représentant du commandant de la zone de défense N°1, le Lieutenant-colonel Ibrahima Samassa a fait observer une minute de silence en la mémoire des compagnons d’armes tombés sur le champ d’honneur avant de remercier l’assistance. Il a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage du matériel remis. Pour le lieutenant-Colonel Samassa, tout le peuple compte sur eux afin de représenter leurs papas tombés pour la patrie. Il a souligné que toutes les autorités seront là pour les soutenir et les montrer qu’il y a des papas qui veillent sur eux.

Pour le Chef de bureau Action Sociale et Action Civilo-militaire, le Lieutenant Silas Dakouo, ce geste prouve à suffisance toute l’attention particulière du haut commandement à l’endroit des familles militaires en situation difficile. « Chers parents, ce geste doit susciter en vous l’espoir et l’espérance que vous n’êtes pas seuls, et que l’Etat est à vos côtés » a affirmé le Lieutenant Dakouo. S’adressant aux enfants, il les a appelés à emprunter la voie de la réussite qui n’est autre que l’éducation avant de les inviter à bien travailler à l’école pour prendre le relai.

La représentante des femmes veuves du camp, Mme Maïga Sira Diarra encore appelé la maman des enfants, a remercié les autorités de la 1ère Région pour ce geste. Pour elle, ce geste hautement républicain prouve à suffisance que le Mali est un pays de cohésion et reste un et indivisible. Elle a ajouté que le souci des kits pour la rentrée scolaire n’est plus qu’un mauvais souvenir. Sira Diarra a exhorté les autorités à multiplier ce genre d’évènements.