Renforcement des capacités à la Garde nationale du Mali Des nouvelles techniques de franchissement acquises

Plus de 200 éléments de la garde nationale sont désormais bien outillés pour pouvoir faire face à des obstacles naturels  tels que les cours d’eau.  Après trois mois de formation sans relâche, ces stagiaires ont réussi à obtenir avec brio leurs diplômes de nageur. La remise des attestations s’est déroulée le vendredi 16 août 2016 dans l’après midi à la piscine olympique du stade omnisport Modibo Keita. L’événement était placé sous la présidence du ministre de la sécurité et de protection civile, le Général de Brigade Salif Traoré. Il avait à ses côtés le chef d’Etat-major adjoint de la garde nationale, le Colonel Nicolas Cissé.

dsc_0026Durant trois mois de formation les  201 stagiaires de la garde nationale dont 11 officiers, 52 sous-officiers et 138 hommes de rang se sont familiarisés avec  des nouvelles techniques qui étaient jusque-là méconnues du grand public.Il s’agit entre autres du franchissement avec le matériel militaire (armes et bagages), de la traversée d’un cours d’eau avec un blessé de guerre et enfin, la progression du combattant isolé dans l’eau. Toute chose qui n’a pas laissé le public indifférent.

dsc_0023Pour le porte-parole des récipiendaires, Soumaila A Guindo, l’occasion est bonne pour rendre un vibrant hommage à l’Etat-major de la garde nationale qui n’a ménagé aucun effort pour que cette formation soit un succès.

De son côté, le chef d’Etat-major adjoint de la Garde nationale, le colonel Nicolas Cissé ne pouvait pas non plus cacher sa pleine satisfaction par rapport au stage de formation en natation. ‘’ J’ai été impressionné par la rapidité avec laquelle les hommes ont appris ces nouvelles techniques découvertes grâce à la coopération du colonel Copel. Ce sont des activités qu’on ne connaissait pas auparavant. Grâce à lui aujourd’hui, on peut dire que les hommes sont suffisamment outillés pour surmonter ces défis de franchissement qui s’imposaient à nous’’ a laissé entendre le colonel Cissé. C’est pourquoi, il a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des connaissances acquises pendant la formation pour pouvoir les transmettre à d’autres.dsc_0041

 

MDL Dramane Dembélé