Santé

Tombouctou désormais dotée d’une unité de télémédecine  

Le chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées, le Général M’Bemba Moussa Keita, à la tête d’une délégation, a inauguré le jeudi 6 avril 2017 le centre de télémédecine de l’infirmerie de garnison de Tombouctou. Cette date restera inoubliable non seulement pour les services de santé des Armées marquant le début des activités de l’unité télémédecine militaire de Tombouctou, mais aussi très symbolique pour toutes celles et tous ceux qui sont à l’origine de ce projet.

Ces infrastructures et équipements ont été réalisés par le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants avec le concours du Lieutenant colonel Ousmane Ly, directeur de l’Agence Nationale de Technologie et de l’Informatique Médicale. Plus de 50 millions de FCFA ont été investis pour la réalisation de ce joyau. L’unité a été installée par une équipe américaine de NeetTechkAssociat , commandée  par le manager Djime Kelly. Cet important joyau dispose d’un plateau technique composé d’un bloc chirurgical, un laboratoire d’analyses, des services de médicine polyvalente dont une salle de consultation, une salle de gynéco-obstétrique, une salle de soins intensifs et un cabinet dentaire. Il bénéficie des technologies logistiques qui permettent d’alléger certaines tâches du personnel soignant et de renforcer ainsi considérablement leur présence auprès des patients avec des appareils dotés de technologies permettant soit la téléconsultation, soit la télé intervention via un réseau VSAT qui assure une connexion internet permanente.

Ce centre de télémédecine offre au personnel de l’infirmerie de Tombouctou en particulier et des forces armées en général la possibilité de faire des interventions sur place, récupérer les cas urgents, assister urgemment et automatiquement les militaires blessés sur les théâtres des opérations, traiter également les familles de militaires, en même temps être assisté depuis les USA ou l’Europe lors des interventions difficiles et compliquées. L’unité bénéficie déjà des praticiens spécialistes : un médecin urgentiste, un traumatologue, un chirurgien-dentiste, un pharmacien, des médecins généralistes, afin que la prise en charge des malades soit meilleure.

Pour le chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées, le Général M’Bemba Moussa Keita, ce jour est un jour de joie et d’honneur car, il marque l’installation et l’inauguration d’une unité de telemedicine, une première dans une garnison. Il s’agit selon le général de pérenniser cet acquis de référence et réduire les délais d’intervention et de prise en change des éléments qui sont déployés sur les théâtres d’opérations. Cette unité va combler toutes les insuffisances en termes d’interventions et de traitements des blessés et des malades dans le secteur de Tombouctou car, une prise en charge rapide d’un blessé de guerre donne selon les statistiques 60 à 80% de chance de pouvoir sauver l’intéressé. Elle confortera la force morale des troupes sur le terrain et permettra de donner de soins de qualité aux hommes.

Quant au directeur général de l’Agence Nationale de Télésanté d’Informatique Médicale, le Lieutenant-colonel Ousmane Ly, il affirme que le projet de télémédecine militaire est né lors d’une formation sur la télémédecine aux USA où il a échangé avec des partenaires qui tenaient à réaliser ce projet dans la région de Tombouctou et par conséquent le colonel a estimé qu’il serait intéressant d’offrir ce joyau à notre armée et principalement la ville de Tombouctou. Il a remercié tous ceux qui ont contribué à l’installation de cette unité et exhorté le personnel à faire bon usage, car c’est une première dans un camp militaire et aussi à cause de la simplicité de l’utilisation de l’équipement. Il s’est dit disponible à tous les appels en cas d’urgence.

Le directeur zonal des services de santé des armées de Tombouctou, a remercié, au nom du commandant de zone le colonel André Koné, toute personne impliquée de prêt ou de loin dans la réalisation de cet ouvrage.

Selon le médecin commandant de l’infermière, la télémédecine est la médecine à distance, c’est-à-dire arrivé à diagnostiquer la maladie et traiter le patient à distance grâce à des nouveaux moyens de télécommunications. Le personnel a bénéficié d’une bonne formation donnée par l’équipe qui a monté cette unité et est à mesure d’utiliser ces nouveaux équipements. Des moyens internet sont disponibles pour travailler à distance. Cette technologie médicinale est une nécessité pour la région de Tombouctou surtout avec les attaques répétitives auxquelles sont soumis nos militaires. Tombouctou est très loin de Bamako, avec cette technologie l’équipe de l’infirmerie de Tombouctou peut faire appel à toutes les spécialités médicales qui ne sont pas dans la région soit depuis Bamako où à travers le monde.

En plus de la présence du Directeur Central des Services de Santé des Armées, le colonel-major Boubacar Dembélé, le directeur de l’ANTIM, le Lt-colonel Ousmane Ly, l’événement a regroupé les autorités administratives et politiques de la ville des 333 Saints.

 

                                                                       Caporal Alhassane ALDJOUMATI