Sécurité – La Police malienne se dote de nouveaux bréviaires

L’Ecole Nationale de Police (ENP) a servi de cadre, pour la cérémonie de présentation et de diffusion des outils pédagogiques. Ce lancement entre dans le cadre du projet intitulé : « Appui aux forces de sécurité des pays membres de G5 Sahel pour la lutte contre l’impunité et le renforcement de leurs liens avec la population » financé par l’Union Européenne à travers son fonds fiduciaire. C’était, le mardi 29 juillet 2021, en présence du Directeur général adjoint de la Police nationale, le contrôleur général de police Youssouf Binima et du représentant de l’IDDH, M. Famorogué Camara.

Ces outils aux nombres de trois ont fait l’objet de révision ou d’élaboration par les instructeurs de l’ENP du Mali avec l’appui technique et financier de l’Institut Danois des Droits de l’Homme (IDDH).

Il s’agit entre autres, du manuel de formation sur le respect des droits humains, du guide de poche en droit de l’homme reposant sur les thématiques principales abordées et le guide de déontologie reposant sur les thématiques principales en matière d’ethnique et de déontologie policière.

Les résultats attendus de ce projet sont notamment l’instauration d’une culture de respect des droits de l’Homme chez les partenaires, le renforcement du mandat de protection des mécanismes de contrôle interne et sa prise en compte par la hiérarchie dans les prises de décisions au sein des Forces partenaires, la mise en place d’un cadre de dialogue pour le renforcement du lien de confiance entre les FSI et les populations par les organisations de la société civile.

Dans son discours, le contrôleur général de police Youssouf Binima a souligné que cet exercice auquel s’est soumise une équipe dévouée de la cellule pédagogique de l’école afin de réviser le manuel et le guide poche en Droits humains édités depuis 2017 avec toujours l’accompagnent de L’IDDH, sont des documents dynamiques, toute chose qui impose leur réédition au regard des évolutions de la législation encadrant strictement les pratiques policières qui ne doivent et ne peuvent nullement porter atteintes aux exigences de respect des droits de l’Homme.

« J’ai la ferme conviction que ces outils pédagogiques contribueront au renforcement du professionnalisme des fonctionnaires de police. J’instruis dès à présent au Directeur de la formation de veiller à ce que sa vulgarisation soit effective tant dans la formation initiale que dans la formation continue », a-t – il martelé.

Le contrôleur général a félicité et salué l’équipe pédagogique nationale pour les contributions des experts au cours des travaux.

Quant au représentant de l’IDDH, M. Famorogué Camara, il a souligné que son institution apporte un appui à l’inspection de la Police nationale pour la mise en place et l’opérationnalisation d’un mécanisme de contrôle interne basé sur les droits de l’Homme.

Il a aussi déclaré que la Police nationale est résolument engagée, depuis des décennies, dans le renforcement des capacités des ses fonctionnaires en vue de la promotion et la protection des droits de l’Homme dans toute ses activités dans un souci constant de rehausser le niveau de confiance entre cette institution et la population dont elle est en interaction dans ses missions de tous les jours.

M. Famorogué Camara a exhorté les futurs servants de ces outils pédagogiques à beaucoup plus de persévérance afin qu’ils puissent en tirer les meilleurs profits.