Service de santé des Armées

La DCSSA célèbre ses 3 nouveaux officiers Professeurs agrégés en médecine humaine

Le rang des professeurs agrégés en médecine de la Direction centrale des services de la santé des Armées s’est agrandi avec le succès de trois officiers au concours d’agrégation en neurologie, cardiologie et télémédecine. La DCSSA a célébré leurs efforts lors d’une cérémonie solennelle, le jeudi 13 juillet 2017. Cette cérémonie marquait aussi le lancement officiel de la formation des formateurs sur la gestion du stress traumatique pendant les opérations. La cérémonie s’est déroulée en présence du Chef d’Etat-major général des Armées, le Général de Brigade M’Bemba Moussa Kéita.

Pour restaurer la confiance dans les forces armées et de sécurité malienne et assurer la relève des anciens conformément aux instructions du Chef d’Etat-major Général des Armées, la DCSSA mise désormais sur la récompense du mérite.  C’est le signal fort donné par son Directeur à travers l’organisation de cette cérémonie pour encourager les tous nouveaux Professeurs et aussi inspirer leurs collègues à emboiter le pas vers l’excellence.

Les honorés du jour étaient au nombre de trois. Il s’agit du Médecin Lieutenant-colonel Madani Ouologuem qui vient de réussir au concours d’agrégation de l’Ecole du Val-de-Grâce de Paris dans la discipline de Neurologie ; du Médecin Lieutenant-colonel Souleymane Coulibaly qui vient de décrocher le titre de maître de conférences de la Commission nationale d’Etablissement des Equivalences (CNELA) en « Cardiologie » et du Médecin Capitaine Cheick Oumar Bagayoko, Maître de conférences de la Commission Nationale d’Etablissement des Equivalences (CNELA) et Maître de conférences agrégé du CAMES, le premier à décrocher un tel titre en tant que officier subalterne et le premier dans la discipline « Télémédecine ».

Les trois officiers promus ont reçu des distinctions symboliques de la part de la Direction Centrale des Services de Santé des Armées. Les mêmes distinctions ont été décernées à leurs aînés qui les ont précédés dans leur future fonction. Car selon le Directeur de la DCSSA, le Colonel-major Boubacar Dembélé, les nouveaux promus sont le produit de leur dévouement.

S’adressant aux heureux récipiendaires,  le Colonel-major Dembélé a rappelé qu’ils seront jugés à la tâche. « L’on ne reconnaitra vos titres de Professeur que lorsque vous allez drainer derrière vous une cohorte d’élèves formés. Et cela est d’autant très important qu’il en va de l’avenir des services de santé des Armées ».

Par ailleurs, il a profité de l’occasion pour soumettre sa doléance de voir les forces armées et de sécurité du Mali dotées d’une Ecole militaire de santé.  Selon lui, cette école aura pour mission de donner aux services de santé militaires des ressources humaines compétentes et qualifiées. Car à l’en croire, le mode actuel de recrutement à la DCSSA ne garantie ni la compétence, ni la qualité recherchée.  S’agissant de l’animation de cette école, le Colonel-major a tenu à rassurer que sa Direction dispose déjà des ressources humaines compétentes et nécessaires. ‘’Tout ce que nous demandons, c’est l’autorisation du commandement et la mise à disposition d’un crédit de fonctionnement’’, a dit le Directeur de la DCSSA.

Quant au représentant des nouveaux promus, le Médecin Lieutenant-colonel Souleymane Coulibaly, il a remercié le Directeur de la DCSSA, tous ses prédécesseurs et la hiérarchie militaire pour les avoir permis de s’exprimer sur la scène scientifique nationale et internationale. Selon lui, les nouveaux Professeurs mesurent les responsabilités qui sont désormais les leurs. ‘’Nous assumerons avec honneur et dignité les triples missions de sacerdoce qui sont désormais les nôtres  à savoir : militaire, médecin et enseignant’’.   Il a appelé ses cadets à emprunter la voie de l’excellence car, dit-il, les médiocres auront peu de place dans notre corporation.

Par ailleurs, il a souhaité la création d’un hôpital militaire afin que les forces armées et de sécurité malienne puissent tirer le maximum de profit de la masse critique de compétences que regorge la DCSSA en médecine humaine. Selon  le Lt/col Coulibaly, la construction de cet hôpital permettra de renforcer la performance des combattants sur le terrain. Car, explique-t-il, une armée malade ne peut pas combattre.

En marge à cette cérémonie de récompense du mérite, la Direction centrale des services des Armées a aussi lancé une série de formations des formateurs parmi lesquelles la gestion du stress post traumatique et le secourisme.

La cérémonie a pris fin par une visite de l’unité psychiatrique de la Polyclinique des Armées opérationnelle depuis bientôt deux mois.

2ème Cl. Youssouf Z. KEITA