Tiby : Les détenteurs des BA1 et BA2 prêts à servir

La cérémonie de sortie des formations des Brevets d’Armes n°1 et n°2 (Infanterie) a eu lieu, le vendredi 25 juin 2021, au Centre d’instruction de Tiby. Elle était présidée par le Commandant du secteur 5 du Théâtre Centre de l’opération Maliko, le Colonel Didier Dembélé.

272 stagiaires des BA1 et BA2 infanterie pour les formations classiques ordinaires et 41autres pour les formations classiques spéciales, étaient concernés par cette cérémonie de remise. Tous les stagiaires des formations classiques ordinaires ont suivi avec engagement les 2 mois de formations dans un environnement austère et similaire au théâtre des opérations.

Ceux des formations spéciales ont mis quatre mois pour venir à bout de leur sésame. Ils ont eu à relever des défis face aux intempéries du moment, aux rigueurs du centre, aux exigences des formations Tactiques, techniques, morales et sportives.

Le Directeur du Centre, le Commandant Bemé Traoré a salué les efforts et les engagements des stagiaires qui ont permis d’enregistrer les résultats positifs, à bien des égards, tant sur le plan de l’instruction-formation que sur le plan des activités sportives. À ce titre, le taux de réussite à l’examen a été de 100%.

S’adressant à l’encadrement, le Commandant Bemé a signalé que ce n’était pas du tout gagné d’avance. « Voilà pourquoi, vous avez su adopter une approche adéquate pour atteindre avec professionnalisme et rigueur les objectifs de ces différentes formations et cela, malgré toutes les contraintes relevées », dira-t-il. Avant d’ajouter : « Vous êtes restés unis, engagés, déterminés pour ne ménager aucun effort afin de transmettre à vos stagiaires vos savoir-faire tactiques et techniques ».

Le Commandant du secteur 5 de l’opération Maliko, le Colonel Didier Dembélé a, au nom du Chef État-major Général des Armées, félicité les stagiaires pour leurs emplois futurs. « Soyez tous rassurés du soutien indéfectible des plus hautes autorités de la transition qui œuvrent jour et nuit pour la continuité de vos formations ainsi que le réarmement moral des troupes » a tenu à faire savoir le colonel Dembélé. Selon lui, l’heure est délicate et les défis nombreux. C’est pourquoi, affirme-t-il, l’armée de terre est entrain de générer plusieurs compagnies dans le cadre de sa restructuration qui s’articulera essentiellement sur les effectifs issus des formations classiques en cours. Il a par ailleurs invité les sous-officiers venant de terminer leurs formations à servir dans ces nouveaux régiments.

Enfin le Colonel Didier a déclaré que le Mali est notre patrie et il nous revient de le défendre par tous les moyens.