Tombouctou : campagne de sensibilisation des femmes et filles sur les dangers liés aux ALPC

Le Secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et des petits calibres en coordination avec son bureau régional   a organisé, le 28 juin 2021, une rencontre de sensibilisation de la gent féminine sur les conséquences liées à la prolifération des armes légères. C’était dans la salle de conférence du Conseil Régional en présence du représentant du gouverneur M. kolly Keita, des autorités politiques et communales de la région.

Cette campagne a été organisée avec le soutien de la MINUSMA. Il s’agit selon la chargée du genre au Secrétariat permanant, le commandant Andrea Koné de tirer la sonnette d’alarme sur la nécessité de la lutte contre la prolifération et les conséquences de cette circulation des armes légères. Les femmes sont les premières victimes car elles sont exposées et perdent particulièrement des êtres chers. Les assassinats, les viols, les braquages, les enlèvements et le banditisme sont les conséquences de la prolifération des armes légères. Les femmes de Tombouctou ont répondu massivement à l’appel du Secrétariat permanant sur la lutte contre la prolifération des armes légères et des petits calibres.