UA : Des résolutions pour un financement durable des opérations de la paix

Les conclusions des participants prouvent et admettent que l’Union Africaine peut bel et bien financer des missions d’observations avec des budgets moyens pour une durée de 6 à 12 mois. Pour le maintien de la paix, nécessitant de la logistique convenable et une ressource humaine indispensable sur le terrain, elle doit engager des dispositions de partenariats avec l’ONU pour prendre le relais de ses missions  sur le continent. Et cela après la période initiale d’un déploiement d’une mission de combat de 6 mois à une année.

En outre, l’UA doit mettre en œuvre tous les efforts pour travailler sur les procédures en tenant compte des expériences acquises pour améliorer ses capacités à répondre efficacement aux besoins des missions d’imposition de la paix. Les participants ont recommandé une contribution du secteur privé africain au financement du Fonds pour la paix.

Une réunion des experts pour discuter avec les membres du Conseil de Paix et Sécurité de l’UA ainsi que les membres du Conseil d’Administration du Fonds pour la Paix doit se tenir en 2019.

Le Mali s’est engagé à mettre en œuvre l’application du taux de 0,2% de la taxe pour le financement de l’UA et du Fonds pour la paix.

2ème  Cl Salia dit K. Sidibé