Visite des députes de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale au MDAC La Loi d’orientation et de Programmation militaire au menu des échanges

dsc_0582Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Abdoulaye Idrissa Maiga a reçu en audience, mardi 18 octobre 2016, les honorables députés de la Commission Défense de l’Assemblée Nationale pour faire le point sur la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire.

A sa sortie d’audience, le Président de la Commission Défense de l’Assemblée Nationale, l’honorable Karim Keita a déclaré qu’ils étaient venus voir le nouveau ministre de la Défense pour faire le point sur la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire et échanger sur les urgences de cette loi. Ils ont aussi parlé du vecteur aérien et les différentes recommandations que la Commission Défense a eu à faire il y a un an concernant la LOPM et la création d’une direction de lutte contre le terrorisme. Selon l’honorable Keïta, quelques jours après le vote de la LOPM à l’Assemblée Nationale il y a eu l’attentat de ‘’la Terasse’’ à Bamako. C’est dire qu’il est urgent que l’armée se dote d’un centre d’études stratégiques permettant aux responsables militaires d’évaluer et analyser les situations géopolitiques qui entourent le Mali ou toute la sous-région et pouvoir anticiper les évènements.

L’honorable Keïta a ajouté que les députés ont aussi posé des questions concernant les attaques qui se sont déroulées au Mali et dans les pays frontaliers comme le Niger et le Burkina Faso. Selon le Président de la Commission Défense, la situation actuelle est bonne. Mais il faut rappeler qu’il y a une multiplication de tensions sur notre territoire. ‘’ L’Armée malienne que nous connaissons il y a 05 ans n’est plus celle d’aujourd’hui, elle est à pied d’œuvre. Elle est à saluer et à encourager. La situation n’est pas facile mais quand la motivation est là, il y a de l’espoir’’, a-t-il déclaré.

Il ajouta que la lutte contre le terrorisme n’est pas une chose facile surtout là où la France et les USA peuvent trébucher. C’est un fléau global et le Mali est un Etat en construction, une armée à restructurer, mais dans les grandes villes le terrorisme est presque éradiquer.

Cette rencontre s’est déroulée en présence entre autres de l’Inspecteur général des armées et service, le Général Gabriel Poudiougou, le chef d’Etat-major de l’armée de l’Air, le colonel-major Souleymane Bamba, du directeur de la DMHTA, le colonel major Moustapha Drabo, du directeur des Finances, le colonel major Nouhoum Dabitao.

Sgt Aly I. Maiga