Visite des Ministres Norvégiens de la Défense et des Affaires Étrangères au Mali

La Norvège renforce son soutien au Mali

Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly a reçu en audience jeudi 17 mars une délégation norvégienne conduite par son ministre de la défense, Mme Ine Marie Eriksen Soreide et son collègue des affaires étrangères, M. Borge Brende.

Cette délégation composée de plus d’une vingtaine de cadres norvégiens a eu une séance de travail avec le Ministre Tiéman Hubert Coulibaly, en présence du Ségal du ministère de la défense, le Général Mamadou Lamine Ballo, du Chef de cabinet le Général Adama Dembélé, du chef d’Etat-major Général des armées, le Général Mahamane Touré, du conseiller technique chargé de la sécurité et du directeur de la sécurité militaire, le colonel-major Boubacar Keita.

Au sortir des travaux, le ministre norvégien de la défense Mme Ine Marie Eriksen Soreide a signalé qu’elle a eu une très bonne rencontre avec son homologue malien surtout que la Norvège est présente au Mali à travers l’EUTM et la MINUSMA. Selon elle, son pays cherche un mieux-être pour ses cadres en mission au Mali. Elle dit avoir rencontré la troupe norvégienne  qui participe à la mission de stabilisation du Mali et que son pays est en train de voir comment améliorer ces conditions et aussi comment aider l’armée malienne. Elle a noté  que des réflexions sont en cours pour renforcer les efforts au niveau de la MINUSMA.

Mme Soreide a affirmé que le Mali est l’un des 12 pays clés pour le gouvernement norvégien qui compte renforcer cette coopération non seulement sur le plan politique, humanitaire mais aussi sur le plan militaire. Le ministre de la défense Tiéman H COULIBALY a souligné la nécessité de renforcer les moyens de la MINUSMA, de l’armée malienne et la constitution d’une force conjointe au sein du G5 Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Il a rappelé que le G5 Sahel s’inscrit dans une forte tradition d’intégration régionale en matière de développement économique et de lutte contre le terrorisme. Selon lui le Mali, par sa position et sa mosaïque culturelle, constitue un enjeu majeur pour la sécurité dans la bande sahélo-saharienne.

A/C N. Dakouo