Visite du ministre d’Etat français au GIPN

Le ministre d’Etat français Laurent Nunez est venu s’assurer dit-il de la capacité opérationnelle de l’unité d’élite qui a bénéficié des formations des policiers français. Il a par la suite fait la remise symbolique des matériels militaires au Groupement d’Intervention. Des exercices de simulation d’attaque terroriste, la visite des locaux et la remise symbolique d’équipement ont été les temps forts.

Le Groupement d’Intervention de la Police (GIPN) est créé suivant l’Arrêté n° 2017-0403 / MSPC-SG du 23 février 2017.  Sa devise, « Servir sans faillir, ne jamais quitter ne jamais abandonner ». Il a un effectif considérable composé de commissaires de Police, d’officiers de police, et de sous-officiers.

Le GIPN a bénéficié des formations continues encadrées par les experts du FIPN-RAID au Mali et à l’extérieur. Grace à ces formations cette unité a des opérateurs professionnels en intervention de tirs, des négociateurs, des opérateurs en fouille ainsi que des snippers.

Le Groupement d’Intervention de la Police Nationale a pour mission de participer à l’escorte des détenus dangereux, troublant l’ordre public, de participer à la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité, de participer à la recherche, à la filature et à la surveillance d’individus et de présumés terroristes. Cette unité est compétente sur toute l’étendue du territoire national. Le GIPN a également participé à la gestion de l’attaque terroriste du campement le Kangaba.

Le ministre d’Etat français, Laurent Nunez a déclaré que les éléments du GIPN ont suivi la formation avec dévouement. Il s’est dit impressionné du professionnalisme de cette unité. Selon le ministre français, le terrorisme n’a pas de frontière, il faut conjuguer les efforts pour mettre fin à ce fléau. Il a noté que le GIPN malien est bien entrainé et outillé pour relever le défi. Le ministre français a souligné que son pays va mieux équiper le groupement d’Intervention de la Police. Le directeur de la Police Nationale, l’Inspecteur Général Moussa Ag Infahi a remercié le ministre français. Le ministre français était accompagné ce samedi 23 février 2019 par des instructeurs français, des conseillers et des directeurs centraux de la police.