Visite du ministre guinéen de la Défense au Mali

Concertation autour de la mise en œuvre rapide de l’accord de coopération militaire signé en 2015

La lutte contre le terrorisme est désormais une affaire planétaire, c’est pourquoi le Dr Mamadou Diane Ministre d’Etat, de la défense nationale de la Guinée s’est rendu à  Bamako. Au cours de son séjour malien le patron de la défense guinéenne n’a pas chômé visite du contingent guinéen, séance de travail avec son homologue malien sur l’accord de coopération militaire entre les deux pays  pour dire que l’axe anti-terroriste Bamako- Conakry est en marche. « Il ne peut en être autrement puisqu’il s’agit de deux poumons d’un même corps » a déclaré  le Ministre d’Etat chargé de la Défense Nationale Guinéenne, le Dr Mohamed Diané. 

En marge de sa visite au contingent Guinéen déployé à Kidal au sein de la Mission Multidimensionnel Intégrée des Nations Unies pour la stabilité au Mali (MINUSMA), le Ministre d’Etat chargé de la Défense Nationale Guinéenne, le Dr Mohamed Diané a effectué lundi 14 mars 2016, une visite de courtoisie à son Homologue, Tiéman H. Coulibaly. Les ministres étaient entre autres entourés par le Chef d’Etat-major Général des Armées, le Général de Division Mahamane Touré, le Secrétaire Général du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de Division Mamadou L. Ballo, le Chef de cabinet, le Général de Brigade Adama Dembélé et du Chef d’Etat-major Adjoint des Armées Guinéennes, le Général de Brigade Mohamed Bangoura.

Le Ministre d’Etat chargé de la Défense Nationale Guinéenne, le Dr Mohamed Diané a déclaré que sa visite a,d’une part pour objectif d’apporter un soutien indéfectible aux casques bleus Guinéens qui, suite aux récentes attaques terroristes, ont enregistré  neuf (09) morts et plusieurs blessés, et d’autre part pour dynamiser les liens de coopération militaire entre nos deux pays.

Deuxième contingent africain  de la MINUSMA derrière le Tchad, le contingent guinéen  qui est en première ligne à Kidal dans le cadre de la lutte contre le terrorisme a enregistré 9 pertes en vie humaine et des nombreux blessés avec des dégâts matériels importants. Les 9 soldats ont été décorés à titre posthume par l’envoyé spécial du secrétaire général  des Nations Unies ce qui a été une source de consolation pour le peuple guinéen et pour son armée.   Ce geste sera gravé de marbre  dans la mémoire collective du peuple de Guinée a fait savoir le Dr Mamadou Diané. Pour le responsable de la défense guinéenne ces attaques terroristes ne feront qu’accroitre la détermination de Conakry à soutenir le Mali à se débarrasser des terroristes.

Le Ministre Diané a rappelé que son pays est revenu au-devant de la scène internationale grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers permettant ainsi la participation de l’armée Guinéenne dans les opérations de maintien de la paix au Mali, sous mandat des Nations Unies et conformément à la résolution 2100 du Conseil de Sécurité portant création de la MINUSMA. Selon lui, c’est suite à la confiance capitalisée sur le terrain que le contingent Guinéen au Mali est monté progressivement en puissance en partant des compagnies NIMBA 1 et NIMBA 2 pour atteindre aujourd’hui le volume d’un Bataillon nommé GANGAN 1 avec un effectif de 850 hommes.

Le Ministre de la défense Guinéenne soutient que le déploiement du Bataillon GANGAN 1 dans le septentrion malien, fait désormais de la Guinéen un pays crédible avec un poids diplomatique et militaire aux yeux de la communauté internationale.Il a réitéré la volonté de son pays qui,reste plus que déterminéà lutter contre le terrorisme.

La visite a été aussi l’occasion pour le Ministre de remercier le peuple malien son gouvernement le président de la République Elhadj Ibrahim Boubacar Keita en tête.

Après la visite rendue au contingent guinéen le Ministre d’Etat de la Défense nationale de la Guinée a eu une séance de travail avec son homologue malien Tiéman Hubert Coulibaly au ministère de la défense et des anciens combattants.  Pour le Dr Diané il y’a lieu de saluer le gouvernement malien qui, au plus fort de la crise sanitaire Ebola, a manifesté une solidarité légendaire à la Guinée en refusant catégoriquement de fermer sa frontière.

Cette séance de travail a été egalement l’occasion  pour les deux ministres de revisiter l’accord de coopération militaire qui a été signé le 31 juillet 2015, pour lui donner plus de visibilité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Quant au Ministre malien de la Défense, Tiéman H. Coulibaly, il a tenu à exprimer à son homologue Guinéen la reconnaissance à vie du peuple malien envers la mémoire des soldats  guinéens morts dans le cadre du maintien de la paix dans notre pays. Le Ministre Coulibaly a mis en avant tout l’importance de la bonne collaboration entre nos deux pays vue leurs liens historiques. Dans son intervention le Ministre Tiéman Hubert Coulibaly a rappelé que l’histoire a légué des relations au plan familial, ethnique et historique entre le Mali et la Guinée.

Et, le Ministre de rappeler l’attaque terroristes de Grand Bassam pour affirmer que c’est la sous-région qui est désormais menacée que des pays comme la RCI, la Guinée, la Mauritanie, l’Algérie, le Sénégal, le Burkina Faso, le Niger sont désormais sur la ligne de front de la lutte anti-terroriste. Le ministre Tiéman de prédire la prochaine victoire de la coalition internationale sur le terrorisme.Avant de terminer le Ministre Coulibaly a indiqué que pour lutter efficacement contre le terrorisme, il faut combattre la pauvreté et l’exclusion.

A l’issue de cette rencontre, les Ministres ont déclaré à la presse qu’un accent particulier a été porté sur la mise en œuvre rapide de l’accord de coopération militaire et technique signé à Conakry le 31 juillet 2015. Selon le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman H. Coulibaly, la mise en œuvre rapide de cet accord constituerait un gage de stabilité pour nos deux nations.

Le Ministre d’Etat chargé de la Défense Nationale Guinéenne, le Dr Mohamed Diané a remercié les autorités maliennes, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et le Commandement de la MINUSMA pour avoir bien voulu décorer à titre posthume à Conakry les 9 soldats tombés sur le champ d’honneur à Kidal. Pour lui ce geste de solidarité et de compassion a consolé leurs forces de défense et de sécurité ainsi que les familles endeuillées.

 

 

S/C Mamadou Kaba Diakité