Vœux du président IBK à l’Armée*

A l’orée de l’année 2020, le président de la République, chef de l’Etat, Chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Keita a reçu, le jeudi 9 janvier 2020, à Koulouba les vœux des Forces armées et de sécurité maliennes (FAMa). Le Chef de l’Etat dit avoir foi en la capacité et en la ferme volonté de nos hommes à gagner la guerre contre le terrorisme et autres agressions criminelles contre le pays.Une année 2019 durement éprouvée pour les FAMa

‘’L’année qui vient de s’achever a été particulièrement éprouvante, particulièrement coûteuse en vie humaines, surtout celles de nos soldats, dans la zone dite des trois frontières, dont l’importance stratégique n’est plus à démontrer pour les pays du G5 Sahel’’, c’est en ces termes que le président IBK s’est adressé aux chefs militaires conduite par le chef d’état-major général des Armées, le général de division, Abdoulaye Coulibaly. Il précise que nos troupes sont engagées dans une lutte à mort contre un ennemi lâche qui, sous le couvert fallacieux de l’islam, agresse des pays auxquels personne ne peut donner de leçon d’islam, de religion, de tolérance et de solidarité.  Gagner la guerre contre les forces du mal    

Cependant, le Chef suprême des Armées se dit convaincu par l’engagement et la capacité de nos hommes à gagner la guerre contre ceux qui sèment la terreur et la désolation dans notre pays. ‘’ Je n’ai aucun doute que nous gagnerons à terme cette guerre. Une telle guerre ne se gagne pas facilement et ne s’évalue pas avec les critères d’appréciations de la guerre conventionnelle. Nos hommes vont au combat et préfèrent, nous le voyons de plus en plus, tomber les armes à la main que de céder un pouce du territoire.Veiller au moral des FAMa

Face à ce nouvel esprit d’équipe qui tend à devenir la norme, le président de la République dira qu’il s’y engage avec son gouvernement à accorder une part importante du budget national à la défense et à la sécurité. En outre, IBK prévient que les rumeurs et les histoires des PGA doivent obligatoirement relever du passé et d’un passé à jamais révolu. Tout en confiant qu’il n’acceptera plus que les hommes qui risquent leurs vies pour le Mali, soient lésés de leurs droits les plus élémentaires dans une logique d’accaparement criminel et antipatriotique.

Invite à prendre soins des équipements

S’agissant des matériels militaires, surtout des aéronefs, le chef de l’Etat suggère un soin minutieux de ces appareils acquis grâce à l’argent du contribuable malien qui se soucie beaucoup de son outil de défense. C’est pourquoi, il exige que la maintenance des équipements soit faite à temps, selon des normes et avec toute la traçabilité requise.

Hommage aux forces étrangères

Le président a aussi rendu un vibrant hommage aux forces étrangères, notamment la force Barkhane qui apporte un soutien inestimable aux FAMa tout en déplorant le sentiment anti forces étrangères qu’une frange de l’opinion tente de répandre. ‘’ Ce qui est à l’œuvre sous nos yeux et qui ne nous honore pas, c’est que nous sommes en train de tirer sur le pompier’’, a laissé entendre le chef suprême des Armées.

Une reconnaissance du peuple

Selon le président IBK, la décision de créer les pupilles de la nation n’est pas fortuite. Il a rappelé qu’il a passé Noël en compagnie de ces jeunes dont les pères ont sacrifié leur vie pour le Mali. Des jeunes qui espèrent, qui apprennent à se battre et qui seront des cadres de demain. ‘’ L’Etat malien les accompagnera et les protégera. Je m’y engage. Personne ne sera oublié. Ni les veuves, ni les enfants de nos militaires tombés’’, a-t-il confié.

Force à la loi

Par ailleurs, le président IBK  précise qu’il ne protégerait ni ne livrerait personne. Que les procédures s’appliquent à tout le monde dans le respect des lois nationales. *les intertitres et le chapeau sont de la rédaction