Archives for mardi 2 janvier 2018

Axe Gao-Sévaré : le Génie Militaire à pied d’œuvre pour sa réhabilitation

Considérée de nos jours comme la route de tous les dangers, l’axe Gao-Sévaré est aujourd’hui en plein chantier de réhabilitation. La direction du Génie Militaire est chargée de sa réalisation. Ce tronçon si capital pour le désenclavement est perçu par beaucoup comme une dorsale de ravitaillement des régions du centre du nord. Notre visite sur ce chantier nous a permis de nous faire une idée sur l’impact du Génie dans le développement socio-économique du pays.

Des Caterpillars, des citernes d’eau, des bennes, des compacteurs et même l’équipe de fouille, bref, tout est pratiquement réunis par le détachement du Génie pour le rétablissement de l’infrastructure dans le meilleur délai. Des nids de poule, des bordures cassées, il est impossible pour les véhicules de circuler convenablement sur ce tronçon Gao-Sévaré. Les usagers devaient prendre leur mal en patience.

Mais devrait être bientôt un vieux souvenir, car depuis quelques mois, un détachement du Génie Militaire est à pied d’œuvre pour essayer de rendre praticable ce tronçon si important pour le désenclavement  de notre pays tant prôné par les plus hautes autorités. Selon le directeur des Travaux de la RN.16, le lieutenant-colonel Mohamed S Coulibaly, les difficultés rencontrées sont généralement liées à la configuration du terrain et surtout l’approvisionnement en eau.

Malgré cela, il précise que les travaux avancent peu à peu et qu’ils essayent de rattraper le délai tout en rappelant qu’ils sont sur ou qu’ils ont déjà fini avec certaines réalisations à travers le pays. Ainsi, pour le directeur du Genie militaire, le Colonel Bokary Diallo, son corps constitue la cheville ouvrière des FAMa. ‘’ Le fait que le gouvernement a décidé d’attribuer ces marchés au Génie, nous permet de développer l’une de nos fonctions. Dans l’exécution de ces travaux, on a prévu la construction de quatre forages pour permettre aux populations de bénéficier des retombés positives de nos missions’’, a-t-il précisé.

Il enchaine en spécifiant que : ‘’ quand on arrivera à rétablir l’axe Gao-Sévaré, ça permettra aux forces partenaires et l’ensemble du peuple de l’emprunter. C’est un axe dangereux mais cela fait partie de nos fonctions régaliennes, parce que le Génie est interpellé sur beaucoup de plan ».

MDL/C Dramane Dembélé

Proximité avec les troupes lors du nouvel an Le CEMGA dans la 1ère région militaire

Le Chef d’Etat-major Général des Armées a fêté le réveillon avec la troupe dans la 1ère région militaire (Gao). Après Tombouctou l’an dernier, le général M’Bemba Moussa Kéïta respecte la désormais tradition de commandement de l’Etat-major général d’être au plus près de la troupe sur le terrain lors du nouvel an pour les vœux aux FAMa.

Le Chef d’Etat-major Général et sa délégation se sont rendus à Bourem, Ménaka et Tessalit avant de passer le réveillon avec la troupe au camp de Gao. Ici, le général Kéïta a eu de nombreux entretiens (responsables et représentants de mouvements, d’associations, de communautés; le représentant du commandement de Barkhane à Gao…). Il a en outre rendu visite au MOC.

A Tessalit, il s’est entretenu avec l’honorable Aïcha Belco Maïga, élue de ladite localité.

Il était accompagné des chefs d’état-major et directeurs de service. C’est le Casa de l’Armée de l’Air qui a effectué les rotations entre Bamako et Gao. Sur place, l’hélicoptère Puma des FAMa  a assuré cette fonction.