Archives for dimanche 21 janvier 2018

FAMa: espoir présidentiel

 

C’est un Président plein d’enthousiasme et de fierté qui s’est exprimé le 20 janvier fête de l’Armée malienne. Le Chef Suprême s’engage à mettre les militaires dans des conditions requises pour un combat suprême. Ce défi sera relevé rassure-t-il même si les stratégies de combat ont changé. Les Forces armées a-t-il promis s’adapteront à travers les formations et avec l’acquisition de la troisième dimension à la guerre asymétrique et seront au rendez-vous des Nations. Il a évoqué le G5-Sahel avec satisfaction. En évoquant les raisons de la grande crise dans notre pays venue d’ailleurs notamment de la Libye, le Président est optimiste pour un retour total de la paix et de la stabilité dans notre pays et cela avec lui.

Dix militaires ont reçu la reconnaissance de la patrie au cours de ce 57ème anniversaire à Kati. A titre posthume, le capitaine Moussa Siaka Koné, l’adjudant-chef Siné Koné, le caporal Kary Diarra et le 2ème Cl Boubacar S Mariko ont été médaillés de la croix de la valeur militaire. D’autres de la médaille de mérite militaire et des blessés. Ces reconnaissances valorisent des hommes qui ont donné leur sang pour la sauvegarde de la patrie.

Remise de chèques géants aux ayant-droits des victimes de guerre

Le décret Présidentiel pour indemniser les victimes de guerre, prend corps le 20 janvier à la place d’Armes de Kati. Des chèques géants remis aux parents des militaires tombés sur le champ des théâtres d’opérations ont émerveillé l’assistance. Aujourd’hui ces familles bénéficiaires ont de quoi essuyé leurs larmes. C’est le Chef suprême des armées lui-même qui a donné le ton. De ses mains 3 familles ont reçues successivement 17 millions, 30 millions et 33 millions de F CFA. Il s’agit des familles des feux caporal Moussa Coulibaly, Adjudent-chef Ahmeiyad Ag Intikane, sergent Issa Diakité. Ils sont de l’armée de terre et de la garde. C’est en reconnaissance du sacrifice consenti que la loi n°013 du 12 juin 2017 attribue aux militaires tombés en mission ces droits. Le Directeur du Service Social des Armées, le Col Mariétou Dembélé, annonce la poursuite de cet exercice  après le traitement des dossiers.