Archives for mercredi 3 avril 2019

RCP : Sortie de la 70ème Promotion de Brevets Parachutistes

La cérémonie de sortie de la 70ème promotion des Brevetés en Parachutiste de la 3ème année de l’EMIA a eu lieu, le mardi 2 avril 2019, à la place d’armes du 33ème Régiment des Commandos Parachutistes de Djicoroni Para. Plus d’une trentaine d’Elèves Officiers d’Active dont un du personnel féminin, un Instructeur permanent et un moniteur de sport de l’EMIA ont fouillé le ciel en parachute pour que ce jour soit. Ces éléments se sont familiarisés, pendant 40 jours, à la formation au sol et à 6 sauts. Le commandant du 33ème Régiment des commandos Parachutistes, le lieutenant-colonel Moussa Ongoïba, a souhaité la bienvenue à tous avant d’observer une minute de silence à la mémoire des militaires et civils tombés pour la patrie. Pour lui, cette cérémonie marque la reprise des stages de brevets parachutistes des élèves stagiaires des différentes écoles militaires après un long moment d’interruption. Selon le commandant du RCP, la bonne exécution de la mission ne dépend pas seulement de la planification ni de la préparation mais des exécutants. Avant de terminer, il a rappelé la devise du RCP «croire et vaincre».Quant au porte-parole des stagiaires, l’Elève Officier d’Active Tènèmakan Koné, il a confié que cette formation est spéciale car elle marque la fin d’une hibernation du système. Pour lui, cet apprentissage au saut fut dense théoriquement que pratiquement.  Au cours de ce stage, ils  sont restés solidaires tant dans la détresse que dans la joie. La qualité des modules dispensés par les instructeurs sera mise à profit dans un futur proche, a-t-il martelé.  Il a remercié tous les instructeurs et l’encadrement  pour le don de leur savoir, l’Armée de l’Air et le lieutenant- colonel Moussa Ongoïba pour ses conseils.

Centre du pays

Les FAMa intensifient les efforts en faveur de la paix et de la sécurité.

Les FAMa et leurs partenaires intensifient les efforts au centre du Mali en vue de mettre un terme à la violence. Les FAMa, la MINUSMA et le Burkina Faso y mènent des opérations.

Dans le Bourgou, une opération FAMa/Barkhane est aussi en cours. Ainsi, hier mardi, un véhicule santé a sauté sur un EEI, faisant un mort.

Armée de l’Air : Le parc s’agrandit…

Un aéronef de type CESSNA 208 s’invite dans le parc aérien de l’Armée de l’air. Cette cérémonie de remise a eu lieu, ce mardi 2 avril 2019, à la Base 101 de Sénou. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui de l’Union Européenne au Renforcement de la Sécurité dans la région Centre du Mali (PARSEC). Cet appareil très performant par sa vitesse, sa fiabilité de pilotage et son équipement de haute technologie pourra accomplir de nombreuses missions d’observations et de surveillance du territoire et des espaces frontaliers.

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattant, le Pr Tièmoko Sangaré, a déclaré que cet appareil permettra d’améliorer la gestion des crises de toutes natures, car l’exploitation des images et vidéos enregistrées par la boule optronique permettra d’optimiser considérablement la qualité des informations sur une situation donnée. C’est pourquoi une gestion rigoureuse de l’exploitation et une maintenance régulière de ce vecteur aérien doivent être une mesure très recommandées en vue de garantir sa durabilité.

Selon le chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le Général de Brigade Daouda Dembélé, l’acquisition de cet avion consacre un nouveau tournant dans la stabilisation des régions centre du Mali.

Le général Dembélé a affirmé que dans l’optique de la bonne exploitation de cet appareil, l’Armée de l’Air mettra à disposition une équipe qualifiée et compétente. Il a rassuré nos partenaires européens et les autorités que l’Armée de l’Air fera bon usage de cet aéronef et mettra tout en œuvre pour que toutes les attentes soient satisfaites. Pour l’Ambassadeur de l’Union Européenne Alain Holleville, ce nouvel appui de l’Union Européenne entend soutenir les efforts menés par le gouvernement malien pour renforcer la sécurité de l’ensemble de la population du centre exposée aujourd’hui à des défis importants en termes sécuritaires, sociaux et de respects des Droits de l’Homme. Cette remise a été certifiée par la signature des 2 parties.