Archives for vendredi 5 avril 2019

FAMa : La deuxième vague du contingent 2017 dans les centres

Les recrues de la 2ème vague du contingent 2017 ont pris le départ depuis le 1er avril 2019 pour rejoindre les centres de formation. Leurs regroupements ont eu lieu à l’ex-Service National des Jeunes. Ces jeunes gens très motivés sont désormais prêts à suivre 6 mois de formation commune de base. Ils sont plus de mille des deux sexes à s’engager pour la défense de la patrie. Repartis entre les centres de Tiby, Bapho et Markala, ces recrues seront dans quelques mois sur les rangs pour mener le combat contre les ennemis du pays. Venus de toutes les localités du Mali, elles appartiennent aux différents corps de l’armée.C’est après une sélection rude que ces jeunes se retrouvent aujourd’hui dans l’arène pour une nouvelle vie. Parents, amis et connaissances étaient tous présents pour donner les dernières salutations aux recrues.

Selon une nouvelle recrue du nom de Lalaicha Bathily, l’amour de la tenue et la défense de son pays l’ont poussé aujourd’hui à intégrer l’Armée. Elle se dit joyeuse car elle est un exemple de femmes parmi tant d’autres qui optent pour le métier des armes. Pour elle, c’est une fierté de défendre sa patrie.Et Adama Bagayoko de rétorquer que, la défense de la patrie est un métier comme les autres pour tout citoyen. Il se dit heureux d’être parmi ses camarades à rejoindre le centre pour venir sécuriser un jour le Pays.

Gao : La maison des Anciens Combattants en deuil

L’Adjudant à la retraite Ibrahima Abdoulaye Cissé dit Soundjata a tiré sa révérence à Gao, le mardi 2 avril 2019. Les cérémonies funéraires se sont déroulées chez lui-même le 3 avril 2019. Les autorités administratives, politiques et coutumières de la région de Gao ont pris part à cette cérémonie. Le premier responsable de la région de Gao y était présent, il s’agit du gouverneur de la région de Gao, le général Sidiki Samaké.

Né en 1931 à Ménaka, il fut incorporé dans l’armée coloniale française le 25 juillet 1951. Ibrahima Abdoulaye obtient son premier grade dans l’armée (Caporal) en février 1955, puis Caporal-Chef un an plus tard.

Il a servi au Mali et dans d’autres pays : Le Dahomey (Bénin), le Niger, le Sénégal et en Algérie. Au cours de son service militaire, Ibrahima Abdoulaye Cissé a impressionné la hiérarchie militaire d’où sa Médaille de Mérite National avec effigie abeille le 22 Octobre 1982. Figurant parmi les pionniers de la fanfare du Mali, il fut le premier à l’être dans la région de Gao.L’Adjudant à la retraite, Ibrahima Cissé a été conduit en sa dernière demeure au 4ème quartier de Gao, laissant derrière lui 2 veuves, 15 enfants et des petits-enfants inconsolables.