1er Anniversaire : la Gendarmerie Nationale se dévoile à l’âge mature

La cérémonie de la fête d’anniversaire de la création de la Gendarmerie Nationale (GRM) couplée avec la sortie de la 32ème Promotion des Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) et la 1ère Promotion du Diplôme Technique de Gendarmerie (DTG) a été célébrée, le lundi 17 septembre 2018, à l’école de la Gendarmerie ‘’Caserne Chef d’Escadron Balla Koné’’. Cette cérémonie a été coprésidée par les Ministres de la Défense et des Anciens Combattants et celui de la Sécurité et de la Protection Civile, le Pr Tièmoko Sangaré et le général de Division Salif Traoré.

C’est une première fête d’anniversaire de création dans l’histoire de la Gendarmerie. En effet, c’est au 17 septembre 1960 qu’est né au Mali La gendarmerie nationale. Le père fondateur de l’armée moderne,  Napoléon l’appelait  « le corps d’élite au sein des armées ». La Gendarmerie du Nationale a 58 ans d’existence. A cette occasion, un hommage particulier a été rendu aux pionniers et devanciers de la Gendarmerie pour leurs actes et gigantesques œuvres accomplies pour la construction de l’édifice commun.Parlant des stagiaires (OPJ et DTG), au nombre de 200 dont, 150 Officiers de Police Judiciaire et 50 Diplômés Technique de Gendarmerie. Un hommage fut rendu aux deux stagiaires qui ont perdu la vie au cours de cette formation.

Le 22 septembre 1960, la Gendarmerie nationale est déjà créée et la proclamation de l’indépendance de la République du Mali a été faite dans la salle de l’Assemblée Constituante, le Lieutenant Balla Koné était le seul officier présent.

De 1960 à 2000, 9 Chefs d’Etats-majors, dont 2 officiers supérieurs de l’Armée de Terre se sont succédés à la tête du commandement. Au passage du corps à l’organisation de Direction Générale, 08 Directeurs Généraux et Adjoints se sont succédé au commandement entre 2000 et 2018.Le Directeur général de la Gendarmerie, le Magistrat colonel Satigui Moro Sidibé dans son mot bienvenu, a indiqué que  l’idée de fêter pour la première fois les faits marquants de la vie de la gendarmerie vise à immortaliser l’œuvre de ceux qui se sont sacrifiés pour l’existence de la gendarmerie en tant que corps et partie intégrante des Forces Armées maliennes. Selon lui, cette fête de création leur permettra de préserver les acquis vertueux et inestimables légués par les générations soudanaises, celles de l’ancienne fédération du Mali et celles de la toute jeune République du Mali.

Il a salué la collaboration et l’engagement des anciens gendarmes pour avoir aidé et soutenu la cause du Mali par le biais de la Gendarmerie. « Ces anciens, qui, malgré le poids de l’âge et l’absence d’une quelconque créance de la patrie à leur endroit ont tenu à être présent massivement aujourd’hui », ajoute-t-il. Le Magistrat colonel-major a aussi souligné que ces anciens ont joué un rôle capital pour la célébration de cette journée à travers une exploitation judicieuse des archives encore disponibles sur la Gendarmerie au Mali et en France.