Lutte contre le trafic des armes à feu : Lancement de l’opération transfrontalière KAFO V

Lutte contre le trafic des armes à feu : Lancement de l’opération transfrontalière KAFO V

La réunion de planification de l’opération transfrontalière de lutte contre le trafic des armes à feu dénommée « KAFO V », financée par la République Fédérale d’Allemagne et le Japon, s’est ouverte, le mardi 28 mai 2024, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. La cérémonie de lancement a été présidée par le représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des sceaux, M. Hamidou DAO, en présence du Secrétaire Permanent de Lutte Contre la Prolifération des Armes Légères et de Petits Calibres, le Colonel Adama DIARRA.

Durant trois jours, des partenaires internationaux, des experts en sécurité et des représentants gouvernementaux vont échanger sur des stratégies visant à contrer le trafic illicite d’armes à Feu. Cette opération qui concernera le Mali, le Burkina Faso, le Ghana et le Bénin permettra de cibler de communs accords avec lesdits pays et les axes nationaux et transfrontaliers de Traffic illicite des armes à feu, des stratégies en vue d’une riposte commune et coordonnée.

Selon le Secrétaire Permanent de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petits Calibres, le Colonel Adama DIARRA, cet atelier est d’une importance capitale pour les structures respectives impliquées dans le processus de contrôle des armes à feu et pour les partenaires qui accordent une place prépondérante aux différents objectifs de l’agenda des Nations-Unies. Le Colonel DIARRA a également souligné les défis posés par la prolifération de ces armes dans la région. Et d’ajouter qu’elles sont souvent utilisées dans des conflits communautaires, des attentats terroristes et d’autres formes de criminalités organisées.

L’Officier supérieur a soutenu que face à ce tableau peu reluisant, la recherche des solutions appropriées doit être une priorité absolue concertée et régionale avec une implication de tous les acteurs. Il a mis en avant les efforts du Mali pour adhérer divers instruments internationaux, tels que le traité sur le commerce des Armes (TCA) et le protocole des Nations-Unies contre la fabrication et le trafic illicite d’armes à feu.

Le représentant du ministre de la Justice et des droits de l’Homme, Garde des sceaux, Hamidou Dao a souligné que cette situation constitue un défi existentiel pour les populations concernées.  Pour lui, l’objectif général de cette réunion vise à définir une stratégie sur la base des évaluations nationales et à discuter les détails de la mise en œuvre de l’opération dans son ensemble.

Cette réunion de planification marque une étape cruciale dans la préparation KAFO V, qui vise à combattre efficacement les trafics illicites d’arme à feu dans la région.

Stagiaire Daouda KAMPO


Nouveau commentaire

 Your Comment has been sent successfully. Thank you!   Rafraichir
Error: Please try again