Opérations de paix de l’ONU et danger des mines : 50 stagiaires outillés

Opérations de paix de l’ONU et danger des mines : 50 stagiaires outillés

La cérémonie de clôture de la formation sur « les Connaissances Fondamentales des opérations de paix des Nations Unies » et du stage sur « la Sensibilisation au Danger des Mines, des EEI et des Restes d’Explosifs de Guerre (REG) » s’est déroulée le vendredi 17 mai 2024 à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE (EMP-ABB).

Elle était présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants (MDAC), le Général de Division Sidiki SAMAKE, en présence du Directeur Général de l’Ecole de Maintien de Paix Alioune Blondin BEYE, le Colonel Souleymane SANGARE et de plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

Ces sessions de renforcement de capacités ont débuté, le 06 mai dernier pour le stage ‘’Connaissances Fondamentales des OMP’’ pour deux semaines et une semaine après, pour le stage ’’Sensibilisation au danger des mines, EEI et REG’’ pour une semaine.

Elles ont réuni des cadres et des jeunes venus du Mali et d’Afrique issus de diverses couches socio-professionnelles dont des universitaires, des étudiants, des humanitaires, des agents des Forces de Défense et de Sécurité et des membres de la société civile. Ces formations ont regroupé des participants de 07 pays dont le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger et le Togo.

Pour un effectif total de 50 stagiaires dont 14 femmes, ces formations avaient pour objectif commun et primaire l’appropriation par les participants des concepts fondamentaux des opérations de paix des Nations Unis et des Opérations de Soutien à la Paix de l’UA.

Si le stage sur les Connaissances Fondamentales des OMP visait à enseigner les perspectives globales de l’Organisation des Nations Unies et le rôle de cette organisation dans le maintien de la paix et de la sécurité internationale , celui sur la sensibilisation au danger des mines , des EEI et des REG visait à doter ses participants d’un savoir être et d’un savoir-faire leur permettant de prendre en compte la problématique de la menace liée aux explosifs dans les zones où sont déployées les opérations de paix.

Le Directeur de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE, le Colonel Souleymane SANGARE, a exprimé sa gratitude au Gouvernement du Mali pour le financement de ces stages qui, selon lui, est une première en ce qui concerne la conduite d’une formation exclusivement dédiée aux étudiants des universités publiques maliennes. Il a remercié les Recteurs de toutes les universités publiques maliennes pour avoir eu l’amabilité de leur confier leurs étudiants. Dans le même ordre d’idée, le Colonel SANGARE a rendu hommage aux participants pour la confiance, l’assiduité et surtout l’engagement qui les ont caractérisés durant leur séjour à l’EMP-ABB.

Enfin, le patron de l’EMP-ABB a remercié les stagiaires venus des pays frères, pour le déplacement tout en espérant que leur séjour à Bamako, leur ont permis non seulement de découvrir une ville accueillante et paisible, mais surtout de renforcer leurs connaissances sur la complexité des opérations de paix contemporaines.

Dans son discours de clôture, le Secrétaire Général du MDAC, le Général de Division Sidiki SAMAKE, s’est dit animé d’une fierté et d’une joie immense pour sa participation à cette cérémonie.

Selon lui, ces formations sont le fruit d’une longue collaboration entre l’EMP-ABB et ses partenaires classiques d’une part et d’autre part entre elle et les universités partenaires. Pour lui, ce dernier pan de collaboration s’est continuellement renforcé au cours des dernières années jusqu’à atteindre le niveau honorable d’aujourd’hui.

Le SEGAL du MDAC a affirmé que les stagiaires ont été largement sensibilisés sur les risques liés à l’usage croissant des EEI dans tous les théâtres des opérations actuels. Il les a exhortés à mettre en pratique les connaissances acquises car, à ses dires, le monde a besoin de leaders prêts à aller au-delà des discours et à s’engager sur le terrain quel que soit leur profession.

Les représentants des deux sessions de stage ont affirmé chacun, être chanceux d’apprendre non seulement des concepts mais aussi des compétences pratiques tels que la détection des mines, la gestion des incidents et les premiers secours en cas d’urgence. Ils ont déclaré avoir été armés avec les connaissances, les compétences et la confiance nécessaires pour relever les défis complexes des opérations de paix. Avant d’ajouter qu’ils seront désormais des Ambassadeurs de l’Ecole de Maintien de la Paix dans leur pays respectif.

La cérémonie a été sanctionnée par la remise d’attestations aux participants, suivie d’’un cocktail offert aux invités.

1ère Cl Oumou Diakité


Nouveau commentaire

 Your Comment has been sent successfully. Thank you!   Rafraichir
Error: Please try again