Passation de commandement à la 1ère Région Aérienne: Le colonel Mohamed A. Dolo succède au Colonel-major Raphael Fomba

Le Colonel d’Aviation Mohamed A. Dolo est le tout nouveau commandant de la région aérienne no1 de l’Armée de l’Air. Il a pris fonction le Mardi 16 août 2016, sous la supervision de l’Inspecteur en Chef de l’Armée de L’Air, le Colonel-major Satigui Sidibé. Cette cérémonie de passation de témoin entre le sortant, le Colonel-major Raphael Fomba et le rentrant, le colonel Mohamed A. Dolo s’est déroulée sur le parking de la Base Aérienne 101 Sénou sous la présidence du chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Colonel-major Souleymane Bamba.

L’Inspecteur en chef de l’Armée de l’Air, le colonel-major Satigui Sidibé a invité les aviateurs de reconnaitre désormais comme Commandant de la Région Aérienne N°1, le colonel d’Aviation Mohamed A. Dolo et de lui obéir pour le bien du service et l’avenir du pays.

Dans son intervention, le nouveau patron de la Région Aérienne N°1, le Colonel d’Aviation Mohamed A. Dolo après avoir reconnu les qualités de son prédécesseur se dit conscient des nombreux défis qui l’attendent dans sa nouvelle mission. C’est pourquoi, il a martelé que cette marque de confiance placée en lui sera sans nul doute une motivation supplémentaire pour l’atteinte des objectifs assignés par la hiérarchie militaire.

Parmi ces objectifs, le Colonel Dolo a fait allusion aux formations du personnel et l’acquisition de matériels adéquats. Aussi, il a soutenu que des avions, tels que des aéronefs seront bientôt à Bamako pour redonner à l’Armée de l’Air son lustre d’antan. Et de poursuivre que l’Armée de l’Air dispose aujourd’hui de jeunes pilotes très qualifiés sortis des grandes écoles militaires et sont prêts à servir le pays. Ce qui, selon lui, permettra à l’Armée de l’Air d’être à la hauteur des défis majeurs qui lui sont assignés par les plus hautes autorités et tout le peuple malien.

Par ailleurs, le nouveau commandant de la Région aérienne ambitionne d’instaurer au sein de sa base le monitoring, le professionnalisme et le coaching. C’est dans ce cadre qu’il a appelé tout le monde à l’union sacrée autour de l’Armée de l’Air pour qu’elle puisse pleinement jouer son rôle non seulement dans la défense de l’intégrité du territoire, mais aussi de participer au développement socio-économique du pays.

Sgt M. TANGARA