Tribunal militaire de Bamako : Trois affaires inscrites au rôle

Tribunal militaire de Bamako : Trois affaires inscrites au rôle

Le Tribunal militaire de Bamako a tenu, le mardi 28 mai 2024, sa traditionnelle audience ordinaire correctionnelle dans sa juridiction, qui a été dirigée par le Procureur du Tribunal Militaire de Bamako, le Colonel Soumaila BAGAYOGO.

Cette audience s’inscrit dans le cadre des activités du Tribunal militaire de Bamako. Trois dossiers étaient inscrits au rôle du jour. Il s’agissait d’un ancien cas de violation de consignes générales militaires, détournement d’armes de guerre et de munitions, complicité par aide, assistance et recel ; deux nouvelles affaires de trafic, de détention illégale d’armes et de munitions de guerre, vol et tentative de vente d’armes et de munitions de guerre.

Le premier dossier jugé par la Cour en 2021, concerne 16 prévenus composés de militaires, de civils, de paramilitaires, des commerçants et des chasseurs. Suite aux pourvois des condamnés, le dossier a été examiné par la Cour suprême qui a annulé la décision pour être rejugée à la date du 28 mai 2024. Les deux autres cas inscrits concernaient 4 prévenus.

Le Procureur du Tribunal Militaire, le Colonel Soumaïla BAGAYOKO a déclaré que, la première affaire déjà classée, avait été prise en charge avec des preuves à l’appui et les accusés n’avaient jamais nié leurs faits. Il a ajouté que les dossiers seront débattus en fait et en droit pour établir un bon jugement.

Le Procureur a souligné que, les différents prévenus vont écoper d’une sentence allant de deux à trois ans voir cinq ans si leur culpabilité est établie.

Le Colonel BAGAYOGO a affirmé qu’il est regrettable de voir qu’il n’y a jamais eu une audience avec trois affaires inscrites au rôle sans un cas relatif au vol d’armes et de munitions. Il a ajouté que le statut de l’Armée en vigueur stipule que, lorsqu’un militaire est condamné pour des questions de vol d’armes et de munitions de guerre, équivaut à la radiation. Il a déploré, qu’en ce temps de conflit, ces armes peuvent tomber entre les mains ennemies et a exhorté les hommes à la vigilante dans la sécurisation du territoire.

Sgt Filifing TRAORE


Nouveau commentaire

 Your Comment has been sent successfully. Thank you!   Rafraichir
Error: Please try again