Archives for mardi 27 mars 2018

SECURITE ET SANTE: la DOCS détruit des drogues et produits contrefaits. Des centaines de millions de F CFA en fumée au détriment des narcotrafiquants

La Direction de l’Office Central des Stupéfiants (DOCS) a incinéré une importante quantité de drogues aujourd’hui, le 26 mars 2018, près du village de Magnambougou dans la commune rurale de Dio au nord-ouest de Kati. Au total 7 Kg de cannabis, 10 Kg d’Héroïne, 5,40 Kg de cocaïne, plus de 500 Kg de psychotropes ainsi que des centaines de kilogrammes de produits pharmaceutique contrefaits ont été brulés. La valeur marchande de ces drogues et produits est estimée à des centaines de millions de franc CFA. Ces stupéfiants ont été saisis par l’office central des stupéfiants, la Police, la Gendarmerie, la Douane de 2017 à nos jours.

Le Directeur de l’Office Central des Stupéfiants, le Magistrat colonel Adama Tounkara, a demandé à la population de toujours dénoncer les narcotrafiquants et les détenteurs de faux médicaments. Il a ajouté qu’il faut associer les ministères de l’éducation, de la santé pour  lutter efficacement contre ce fléau. Le Magistrat colonel a sollicité des autorités la construction d’un centre d’incinération des stupéfiants.

Pour le Substitut du procureur du Pôle judiciaire spécialisé, M. Youba A. Diop, c’est  l’application de  l’article 136 de la loi n°01-078 du 28 juillet 2001 sur la gestion des stupéfiants. Cet article indique que la destruction des produits se fait en présence des représentants de l’autorité judiciaire et les membres de la commission de destruction.

Le 2éme Adjoint  du préfet de cercle de Kati, Youssouf Bakary Traore a appelé la population à la vigilance.

Il faut rappeler que la Direction de l’Office Central des Stupéfiants a des antennes à travers le Mali.

                                                                               2e Cl Salia dit K. Sidibé

MDAC: la nouvelle vision des décideurs pour une armée forte

Le ministre de la Défense et des anciens combattants a présidé ce matin, le 27 mars 2018, au nom du Premier ministre,  un atelier intitulé la stratégie nationale de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS). Il constitue un avant-projet de la stratégie et de  la clarification de la notion des Forces armées et de sécurité reconstituées. Cet atelier de 3 jours se déroule présentement au Radisson Blu  avec la participation de plusieurs partenaires et des officiers de la haute  hiérarchie militaire. Il est organisé par le gouvernement, l’Armée, la MINUSMA, le Commissariat RSS et tous les autres partenaires de Défense. A l’issue de cet atelier, il est prévu une stratégie nationale de communication ad hoc en vue d’une meilleure mobilisation des populations et des acteurs.

En somme, cette stratégie aidera à une meilleure intégration des structures FAMa et autres collaborateurs. Le ministre de la Défense et des anciens combattants avait à ses côtés le Représentant Spécial du Secrétaire Général des UN, Mahamat Saleh Annadif, pour ce lancement.

 

 

SCH Nassoun Fané