Des Ailles et des griffes pour l’Armée de l’Air : LA MONTEE EN PUISSANCE DES FAMA SE CONCRETISE CHAQUE JOUR DAVANTAGE Le Chef Suprême des Armées: « dès l’instant où la vaillante armée malienne aurait les moyens requis aujourd’hui pour toute défense nationale, le monde serait étonné »

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, son excellence Ibrahim Boubacar Keita a présidé le mardi 03 octobre la cérémonie de présentation des nouvelles acquisitions de l’armée de l’Air. Cette cérémonie s’est déroulée à la base 101 de Sénou en présence des membres du gouvernement et des autorités militaires. La présentation concernait 04 nouveaux appareils dont 02 avions de type Y-12 et 02 Hélicoptères MI-35. Cette nouvelle acquisition est la concrétisation évidente de la montée en puissance des forces armées malienne en générale et de l’armée de l’Air en particulier. Elle s’inscrit en droite ligne de l’application et la mise en œuvre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM) visant à renforcer les capacités des forces armées de  la période 2015 à 2019.

Le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Colonel-major Souleymane Bamba a souligné que ces avions ont été réalisés  sur le budget national. Il a noté que ces acquisitions témoignent de l’engagement personnel du Président de la République de doter les FAMa en équipements adéquats. Le Colonel-major Bamba a rappelé le contrat opérationnel assigné à l’armée de l’air dans le cadre de la reforme des forces de défense et de sécurité.

Il a précisé que le Président a décidé que l’armée de l’air devait monter en puissance pour être en mesure en l’espace de 04 ans d’assurer le transport aérien d’un échelon tactique de 200 hommes en 24 heures, le déploiement d’un échelon d’urgence de la valeur d’un groupement tactique interarmées de 700 hommes en moins d’une semaine à n’importe quel point du territoire national, le déploiement rapide et le soutien aérien d’une force d’un volume globale de 6000 hommes dans la zone des opérations en moins de 03 mois ainsi que l’appui feu et l’appui en renseignement au profit des forces terrestre par tout temps de jour comme de nuit, la protection de la population et la  participation à l’effort de développement socio-économique du pays ainsi que l’appui aux opérations de soutien à la paix par le transport de nos contingents vers les foyers de tensions.

Le CEM-AA a affirmé que pour atteindre cet objectif, la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire a consacré un effort considérable pour l’acquisition de vecteurs aériens modernes et adaptés aux besoins avec des moyens de soutiens, les infrastructures nécessaires et surtout la formation du personnel exploitant pour une autonomie complète. Il a signalé que tous les aéronefs sont pilotés et maintenus par des aviateurs FAMa. Il a rappelé la promesse d’IBK de faire poussé des ails à l’armée de l’air tout en soulignant  que c’est chose faite car,  en plus des ails, son arme a  aussi des griffes aujourd’hui.

Faisant le bilan des activités aériennes, le Colonel-major Souleymane Bamba a déclaré que du 1er janvier au 1er octobre2017, les avions de transport de l’armée de l’aire ont effectué 212 vols et transporté 4504 personnes. Les autres aéronefs ont aussi effectué 1207 heures de vols en 380 missions opérationnelles sur le théâtre ‘’Dambé’’. Pour lui, toutes ces activités confortent l’armée de l’air en d’énormes défis de maintenance, d’équipements de soutien, d’infrastructures qui nécessitent un effort budgétaire conséquent. Il a ajouté que le parking de la base deviendra bientôt trop exigu pour accueillir  les avions.

‘’En vue de permettre une gestion rationnelle et pérenne de la nouvelle flotte et une contribution encore plus efficace de la composante air à la réalisation des objectifs opérationnels assignés aux FAMa, il est urgent de réaliser des infrastructures et de mettre en place un budget organique spécifiquement dédié à l’entretien et à la maintenance des aéronefs. C’est à ce prix que nous pourrons maintenir notre flotte à un niveau opérationnel optimale’’, a souligné le CEM-AA. Il a conclu en promettant  que bon usage sera fait de ces matériels si chèrement acquis pour l’atteinte des objectifs assignés aux FAMa.

Après une visite guidée des hélicoptères et avions, le Président de la République et les personnalités ont suivi un défilé aérien de la flotte de l’armée de l’air composé du CASA-269, les avions Y-12, l’hélicoptère super-Puma et des hélicoptères de combats polyvalents MI-35.

Le Président de la République, chef suprême des armées s’est dit satisfait pour l’acquisition de ces appareils combien réconfortant pour notre pays. Il a noté qu’il était préoccupé du sort de l’armée malienne. Il a souligné qu’il avait honte d’envoyer les militaires au front sans couverture aérienne. Il a ajouté que cela lui pesait incident après incident de voire que des pièges étaient tendus à nos soldats impunément sur les tronçons de ravitaillement.

Le Chef suprême des armées a souligné que savoir que désormais nous avons de quoi mettre nos soldats à l’abri, de quoi riposter, de quoi poursuivre dans la nuit jusque dans leur terrier ceux qui faisaient bon commerce de la vie des maliens, cela est plus que réconfortant. Il signalé que c’est un devoir pour lui de faire en sorte que les militaires soient dans des bonnes conditions afin qu’ils servent le pays en étant sûre de pouvoir se défendre, riposter et surtout défendre la patrie à souhait.

‘’La mobilité sur le théâtre des opérations est une nécessité absolue.  Désormais, cela ne sera plus lié aux caprices de tel ou tel partenaire. Nos FAMa pourront aller ou que ce soit sur le territoire national pour faire la relève des hommes qui auront servi et qui doivent eux aussi se reposer ’’ a noté le Président. Selon IBK, ce défilé aérien lui a fait prendre conscience de l’urgence de faire en sorte que toutes les unités du Mali, tous les corps de l’armée malienne, tous ceux qui ont la charge, la mission et la vocation de défendre la Patrie soient dans les meilleures conditions. Il a noté que cela est son devoir et il s’y attèlera jusqu’à son dernier souffle.

Le Chef Suprême des Armées a informé que deux autres avions de combats de type MI-35  et 04 super Tucano sont attendus dans les jours à venir. « Les forces de défense et de sécurité sont l’outil de décision d’un Chef d’Etat. Qui que soit, tu ne peux parler avec satisfaction, défendre les intérêts de ton pays tant que tu n’es pas adossé à une défense nationale digne de ce nom. Si ta défense nationale repose sur qui que ce soit, tu n’est pas indépendant », a-t-il martelé.

Il s’est dit heureux de montrer au peuple malien comment son argent est utilisé et combien ses soldats sont déterminés à le défendre. Le Président s’est réjoui de voire les avions pilotés par des jeunes militaires. Il a souligné que dès l’instant où la vaillante armée malienne aurait les moyens requis aujourd’hui pour toute défense nationale, le monde serait étonné.

Et cette armée selon lui est en éveille, l’armée de l’air aura encore l’occasion de se réjouir quand les super Tucano, les MI-35 et un autres CASA seront livrés. Il a annoncé la commande d’autres avions. Il a aussi promis qu’à l’heure de l’honneur, ils ne décevront pas et ils iront au bout. Le chef suprême des armées a signalé qu’il réalisera des infrastructures et la réhabilitation des camps.

S/Lt.N. Dakouo