Force Spéciale Antiterroriste: la FORSAT orpheline de son chef

Le Commandant de la Force anti-terroriste  (FORSAT) de la Police nationale, le Commissaire principal Cheick Coulibaly, est décédé le vendredi 30  août 2018  par suite d’une courte maladie à la clinique Golden Life à Badalabougou (Bamako). Ses obsèques militaires et civiles se sont déroulées à la place d’armes de l’Ecole de la police, le samedi 1er septembre 2018 sous la présidence du ministre de la Sécurité et de la protection civile, le General de division Salif Traoré.  C’était en présence des responsables en charge de la sécurité,  des religieux, des parents et amis. Le pionnier de la force anti- terroriste repose désormais au cimetière de Kalanban-coura

Né  le 30 novembre 1981 à Bamako, le Commissaire principal de Police, Cheick Coulibaly est passé par la Faculté des Sciences Juridiques et Economique (FSJE) de Bamako, sanctionné par une maîtrise en Droit Privé. Grand spécialiste des arts martiaux et attiré par le métier des armes, il se présenta au concours direct de recrutement d’élèves commissaires de police et il est nommé élève commissaire de police le 11 juillet 2008.

Ayant satisfait aux exigences du stage probatoire, Cheick Coulibaly est titularisé dans son emploi et nommé Commissaire de police 1er échelon  le 1er novembre  2010. Il gravit successivement les échelons de son grade et est nommé Commissaire principal  en janvier 2017.Dans sa carrière, il a servi avec dévouement les unités suivantes : la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI) de 2010 à 2011, la Direction Générale de la Sécurité d’Etat de 2011 à 2012, le Commissariat de police du 4e Arrondissement du district de Bamako en qualité de chef de la voie  publique. En 2016, il devient Adjoint au Commandant de la FORSAT dès sa création, puis confirmé à ce poste en reconnaissance de ses qualités de meneur d’hommes dans cette unité d’élite dans la lutte contre le terrorisme. Le Commissaire principal Cheick Coulibaly a été nommé Commandant GIPN en 2017 cumulativement avec la fonction de Commandant de la FORSAT, son dernier poste.

Brillant Commissaire principal de police, doté d’un sens patriotique élevé, rigoureux avec un sens aigu de la responsabilité et du devoir bien accompli, il a mérité de la nation malienne, qui l’a élevé au grade de Chevalier de l’Ordre National à titre posthume par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le General de division Salif Traoré au nom du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

Un dernier hommage  lui a été rendu par des compagnons d’armes. Ensuite le cortège funèbre a pris la direction du cimetière de Kalaban Coura  où repose désormais le regretté Commissaire principal. Il laisse derrière lui 2 veuves et 3 orphelins.

Dors en paix, Cheick Coulibaly.