Région Militaire de Sévaré : Le commandant secteur N°4 appelle à l’union sacrée autour des FAMa

Le commandant secteur N°4 de l’opération Dambé appelle à l’union sacrée autour des FAMa. Le colonel Amara Doumbia l’a dit au cours d’une conférence de presse le samedi 14 décembre 2019. C’était dans la salle de conférence du PC de la 6ème Région Militaire de Sévaré. Cette conférence de presse a permis au colonel Amara Doumbia d’informer et de sensibiliser les responsables administratifs, les élus locaux et la population par rapport à leurs rôle, place et mission dans la lutte contre le terrorisme.

La situation sécuritaire dans la région de Mopti a été marquée, ces derniers temps, par une recrudescence de la violence sous plusieurs formes. Il s’agit, entre autres, des attaques de villages et de convois militaires par les groupes armés terroristes, des assassinats ciblés, des enlèvements de personnes, des vols de bétail.

L’objectif des terroristes, note le Colonel Doumbia, est de paralyser l’économie de la région, de restreindre les mouvements des populations et les affamer afin qu’elles adhèrent à la cause terroriste. Et au commandant RM de préciser qu’au cours des différentes patrouilles menées dans les environs de Koro, Boulkessy, Hombori et sur le plateau dogon, plusieurs terroristes ont été neutralisés. Des armes, munitions et du matériel pyrotechnique ont également été saisies.

Le Commandant secteur N°4 déplore un déficit d’information sur ces résultats assez probants des FAMa dans la lutte contre le terrorisme dans la région de Mopti où les activités terroristes contraignent parfois les populations au silence. C’est pourquoi, il a exhorté les populations à plus de collaboration afin d’aider les FAMa à déjouer les actions de l’ennemi sur le terrain.

Il a aussi lancé un appel aux responsables administratifs et élus locaux à s’impliquer davantage pour aplanir les différends communautaires. Une accalmie relative règne dans la région. Elle est due à la multiplicité des actions menées par les FAMa sur le terrain. Cependant le danger des Engins Explosifs Improvisés demeure toujours une menace dans tout le secteur, avise le colonel Amara Doumbia.