Archives for mai 2018

La 20ème session ordinaire du conseil d’administration : le retour du Canada

Pour cette 20ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’ l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EPMABB) un point capital a émerveillé la partie malienne, il s’agit du retour du canada dans l’arène coopérative l’EMPABB.  Le tout nouveau directeur, le général de brigade Cheik Fantamadi Dembélé très enthousiaste a immortalisé cet acte par la signature d’un protocole avec le représentant du Canada. Ce pays revient  après s’être retiré des membres du conseil d’administration. Cette 20ème session s’est tenue ce jeudi 31 mai 2018. 10 pays membres dont le Mali, l’Allemagne, le Royaume du Danemark, la Suisse, le Japon, la France, les Pays bas, le Canada, le Royaume uni et le Représentant de la CEDEAO composent ce conseil.L’école a pour vocation de former les responsables civils et militaires africains aux opérations de maintien de la paix. Le nouveau réfectoire réalisé par le Japon a été inauguré avant l’ouverture de la session.Quant au secrétaire général du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le général de brigade Salifou Koné, les renforcements enregistrés sont le signe de la vitalité, de la rigueur, de l’objectivité et de la bonne tenue de cette école. Tout en remerciant les différents partenaires, il a ajouté que si l’école est de plus en plus sollicitée c’est grâce à la qualité de l’organisation, et surtout grâce aux soutiens multiformes des partenaires.

Seulement, il a cependant déploré un besoin de renforcement en personnel instructeur et autres chercheurs avant d’assurer le soutien infaillible de son département à l’EMPABB dans le cadre du détachement des cadres et instructeurs nécessaires à sa stabilité.

Une autre grande perte pour l’Armée malienne

La Direction Centrale du Service de Santé des Armées (DCSSA) en particulier et l’Armée malienne en générale vient de perdre un de ses vaillants généraux. Il s’agit du Général de Brigade Gangaly Diallo. Le Professeur Diallo,  chef du département de la Chirurgie Générale de l’hôpital Gabriel Touré, s’en est allé sur la pointe des pieds ce jeudi 31  mai 2018. La cérémonie de funérailles aura lieu demain à 10 heures à la place d’armes du Génie Militaire.

Repose en paix mon Général !

A suivre.

Protection civile : grève

Le Directeur confirme une manipulation

Suite au déclenchement d’une grève de 72 heures par certains éléments de la Section Syndicale de la Protection Civile (SSPC), un point de presse présidé par le Directeur Général de la Protection Civile qui entend donner à la population tous les éclaircissements sur une grève qui n’a pas de fondement.

Le Directeur de la protection avait en face ce 29 mai des journalistes pour expliquer les raisons d’une grève qui n’avait aucune raison d’être tenue.

Pour le Directeur les revendications des syndicalistes ont toutes été prises en compte avant la date indiquée. Seulement certains mal intentionnés ont voulu arrêté le travail pour des raisons inavouées. Une commission a fait savoir le Directeur a été mise en place pour la gestion des préoccupations présentés en 10 points. Ces points sont entre autres les avancements et le processus de recrutement. Pour le Directeur, il y’avait aucune raison d’aller à cette grève

Il faut signaler qu’il y a deux sections syndicales au sein de la Protection Civile, la Section Syndicale de la Protection Civile (SSPC), affiliée au SYNTADE et le Syndicat National des Fonctionnaires de la Protection Civile (SNFPC) affiliée à la CSTM. Cette grève de 72 heures a été déclenchée par la Section Syndicale de la Protection Civile par des éléments, à compter du 28 lundi mai 2018.

Action Civilo-Militaire : les FAMa généreuses envers la population d’Assidi

Les FAMa ont offert, le 25 mai 2018, des dons à la population du village d’Assidi à 12 km de Tombouctou. Ces dons, composés de mils, de sucres, de laits, de thés et de biscuits, aideront la population en ce mois béni du Ramadan. Le chef de village adjoint, Moulaye Ali, a déclaré que tout le village accompagnera les FAMa. Il a ensuite ajouté que malgré la vie précaire dans leur localité les bandits rodent et leur rendent la vie difficile. Leur coopération avec les FAMa ne peut qu’être bénéfique a-t-il indiqué. Le village compte environ 300 habitants qui vivent d’élevage, du maraichage et de la pisciculture.

Installation du MOC de Tombouctou : enfin le cantonnement

Le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) s’est installé, le 24 mai 2018,  à l’ancien camp de la Gendarmerie au quartier Koreitao. Il est composé d’une compagnie de 3 sections. Chaque section à 17 Hommes. Ce rassemblement est le couronnement des efforts conjugués des fils du pays et de la communauté internationale pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale.  Les autorités régionales, les commandants des Forces partenaires (MINUSMA, Barkhane),  les groupes signataires de l’Accord  et le commandant de la 5ème région militaire, le colonel Abass Kobe Dembélé étaient tous présents à la cérémonie.

Le gouverneur Koïna Ag Ahmedou s’est beaucoup réjouit de l’installation du MOC, tout en affirmant que ces éléments doivent montrer l’exemple par leur cohésion et leur capacité d’adaptation aux contraintes. Le MOC sera piloté par le colonel Fatogoma Traoré.

Direction du Commissariat des Armées : des magasiniers formés par l’EUTM

Une formation de logistique magasinier a été organsinée par la Direction du Commissariat des Armées (DCA) en collaboration avec l’EUTM (Mission d’entrainement de l’européenne au Mali) du 14 au 24 mai 2018. Pendant 11 jours, 20 sous-officiers et militaires du rang de la DCA se sont familiarisés avec les techniques de magasiniers logisticiens. Ces éléments ont été formés par 4 instructeurs de l’EUTM et 2 assistants maliens. La formation a été sanctionnée par une remise d’attestation aux stagiaires, le jeudi 24 mai 2018, à la Direction du Commissariat des Armées. Le directeur adjoint de la DCA, le lieutenant-colonel Cheick O. Doumbia, a affirmé que cette formation permettra d’accroitre l’efficacité et la qualité des tâches quotidiennes dans les magasins de stockages de céréales et d’équipements militaires. Selon le Directeur adjoint, il n’est plus à démontrer l’importance, l’utilité et la valeur du service de gestion des stocks. L’EUTM a équipé les magasins de la DCA d’étagères qui seront un apport inestimable dans la gestion quotidienne des matériels.

Selon le commandant des instructeurs de l’EUTM, le colonel Olazabal, cette formation est l’illustration concrète du troisième mandat de l’EUTM qui met l’accent sur la prise en main par l’armée malienne de son destin en formant des spécialistes de demain. Il s’est dit très enthousiaste du courage des stagiaires.

Remise d’attestations au Génie Militaire : Les EEI n’ont plus longue vie

15 militaires maliens dont 6 gendarmes et 9  du Génie militaire  ont reçu  leur attestation de fin de formation sur les techniques d’interventions sur les Engins Explosifs Improvisés (EEI). La  cérémonie de remise des attestations a eu lieu, le jeudi 24 mai 2018, à la place d’armes du 34ème Bataillon du Génie sous la présidence du Directeur du Génie, le colonel Boubacar Diallo.

Pendant 11 semaines, les 15 militaires maliens se sont familiarisés avec les différentes techniques d’interventions sur les Engins Explosifs Improvisés (EEI) grâce au  concours et à l’accompagnement du service Anti-Mines des Nations Unies (UNMAS).Pour le colonel Boubacar Diallo, l’objectif était de former, d’entrainer les personnels du Génie aux techniques de neutralisation, d’enlèvement et de destruction des EEI.

Selon le colonel Diallo, cette formation a permis de renforcer les connaissances de la Gendarmerie nationale et du Génie afin de répondre à toute éventualité en ce concerne les EEI sur les théâtres d’opérations et à Bamako.

Le colonel Diallo a salué les formateurs pour la qualité de la formation dispensée et les efforts consentis pour mener à bien la mission assignée.

visite de la délégation Sénégalaise à Bamako

Le Chef d’état-major Général Adjoint des Armées, le Général de Brigade Abdoulaye Coulibaly a reçu en audience, le mercredi 23 mai 2018, une forte délégation sénégalaise conduite par le Directeur de formation du Centre des Hautes d’Etudes de Défense et de Sécurité du Sénégal (CHEDSS), le Colonel à la retraite Mamadou Sambe. Il s’agit de la 1ère promotion de cette formation qui effectue son voyage d’étude dans notre pays.

La rencontre s’est déroulée dans la salle des conférences du Ministère de la Défense  et des Anciens Combattants. Elle avait pour but de renforcer davantage les relations fructueuses existant entre nos deux pays. Une rencontre que les deux parties entendent mettre en pratique afin de faire de cette coopération une référence.

Pour le Chef de la délégation, le Colonel à la retraite Mamadou sambe, cette visite s’inscrit dans le cadre de la formation en Sécurité nationale inclue dans les programmes du CHEDSS. Il a noté que l’objectif de ce programme est de préparer des hauts responsables de l’administration, du secteur privée mais également des professions libérales à la gestion de crises majeures. Le choix du Mali a-t-il annoncé était de s’enquérir de l’expérience malienne de gestion de crises’’ a-t-il ajouté.

Le chef d’état-major général adjoint des armées, le général de brigade Abdoulaye Coulibaly a affirmé que la coopération militaire Mali-Sénégal se porte à merveille et se traduit par la présence des militaires sénégalais au Mali. Il s’est réjoui de la visite de cette délégation tout en réaffirmant sa disponibilité pour la réussite de ce voyage d’étude.

Action Civilo-Militaire : citoyenneté à l’école

Les Forces de défense et de sécurité de la Région Militaire N°5 avec la force Barkhane et le bureau du Comité Local de la Jeunesse ont effectué, le 21 mai 2018, une activité citoyenne dénommée Cérémonie aux Couleurs au groupe scolaire Ahmed Baba SANTAO  dans le quartier Hamabangou  de Tombouctou.

Selon le représentant du commandant de la Région Militaire N°5, le Commandant Seydou Bayoko, cette journée se traduit par une démonstration de patriotisme et de civisme. Elle exprime le respect, l’attachement, l’engagement, le dévouement et l’esprit de sacrifice des citoyens vis-à-vis de leur pays. A travers ces gestes symboliques, nous cherchions à faire naitre chez les plus jeunes un engouement sans faille des valeurs sociétales, culturelles et morales de notre beau pays.Au cours de la cérémonie, un drapeau neuf et sa corde ont été remis au directeur de l’école accompagné de la cérémonie aux couleurs en chantant l’hymne national en chœur. 1 760 élèves filles et garçons ont bénéficié des kits scolaires.

Ces kits scolaires étaient composés des sacs d’écolier  des cahiers de 48 pages, des bics, des gommes, des tailles crayons, des classeurs, un lot des crayons de papier et des boites de craies.

L’Inspecteur Général des Armées et Services, le Général de Division Dahirou Dembélé se rend sur le terrain

Une délégation de l’Inspection Général des Armées et Services (IGAS) et de l’état-major général des Armées conduite par le général de division Dahirou Dembélé, a effectué du 16 au 18 mai 2018, une tournée dans la région de Ségou. Cette tournée a concerné Diabaly, Goman-coura (Zakopé), Sokolo, Niono et Macina.

L’objectif était non seulement de contrôler les capacités opérationnelles des unités engagées sur le terrain mais aussi de constater les faits en vue de les soumettre aux autorités.

Le général Dembélé se dit très fier de l’engagement et de la détermination des FAMa sur le terrain. Il a par ailleurs enregistré des doléances des combattants qui sont entre autres d’ordres opérationnels.

Fin de Formation Technique de fouille de véhicule à Tombouctou

Une formation sur la technique de fouille a été organisée par UNPOL (Police des Nations Unies) au camp Cheick Sidi Békaye de Tombouctou. Pendant 5 jours des militaires au nombre de 35 tout corps confondu comprenant des officiers des sous-officiers, des militaires du rang, de la police, de la gendarmerie, de la garde nationale, et du service pénitencier ont été outillés pour une éventuelle intervention en cas de besoin.

La formation a été sanctionnée par la remise des attestations aux stagiaires.

Le finlandais (Janne saforante) chargé des cours s’est dit très enthousiaste du courage des stagiaires.

Conférence-débat : l’Amical des Anciens Elèves du prytanée prêche la paix au Mali

L’Amicale des anciens du Prytanée militaire se met au service du peuple pour construire la paix. Cette association, à travers une conférence  de presse entend aider les citoyens maliens à cultiver la paix pour le bien être des uns et des autres. Les différents intervenants ont tour à tour alimenté le débat en faisant voir les intérêts des accords de la conférence nationale pour la construction d’un Mali fort. De l’ancien Premier ministre Mohamed Ag Hamani au directeur par intérim de l’Ecole de Maintien de la Paix , le colonel Issa O. Coulibaly en passant par le représentant de la CEDEAO, Cheaka Abdou Touré et le président de l’amicale Ousmane S. Diallo tous sont unanime que le Mali sortira de cette crise. En collaboration avec le Centre d’Analyse et de Recherche de l’Espace Sahélo-Saharien de l’Ecole de Maintien de la Paix Aliou Blondin Bèye,  cette conférence de presse du samedi 19 mai 2018 a été appréciée par tous les participants.

Consolidation de la paix et gestion des risques et des catastrophes à l’Ecole de Maintien de la Paix

La logistique nécessaire à la consolidation de la paix et la gestion des risques et des catastrophes étaient au cœur de deux stages et d’un atelier organisés à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) de Bamako du 7 au 18 mai 2018. Durant deux semaines, 60 stagiaires provenant, entre autres, du Mali, du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de Centrafrique, de la République Démocratique du Congo ont suivi une formation. Un premier stage, financé par la Suisse, était centré sur la consolidation de la paix (CONSPAIX). Il visait à donner aux participants la compétence et les outils nécessaires pour faire face aux problèmes auxquels l’Afrique est confrontée. Un deuxième stage, financé par l’Allemagne, était axé sur la logistique des Nations Unies (UNLOG-18) et avait pour objet de donner aux stagiaires les connaissances indispensables permettant de tenir une fonction logistique dans le cadre des opérations de soutien à la paix. L’atelier, pour sa part, a été financé par le Japon. Il a permis de mettre en pratique les notions apprises portant sur la gestion des catastrophes.Lors de la cérémonie de remise des attestations de stage, le 18 mai 2018 à l’EMP-ABB, le commissaire principal Alhousseïni Sow, directeur de stage CONSPAIX, a remercié les stagiaires pour la motivation et la discipline dont ils ont fait preuve. « Vu l’intérêt que vous avez accordé à cette formation, vous faites désormais partie de la grande famille des soldats de la paix », a-t-il ajouté. Le Directeur de stage logistique des Nations Unies, le lieutenant-colonel Moussa Goïta, a remercié les partenaires financiers sans lesquels rien n’aurait été possible et félicité l’encadrement de l’EMP-ABB pour le dynamisme et la détermination dont les 60 stagiaires ont été les premiers bénéficiaires.