Archives for juillet 2018

FAMa en deuil : aux Grands Hommes, les grands honneurs

Les funérailles du lieutenant Issa Pangassy Sangaré se sont déroulées,  le mardi 24 juillet 2018,  à la 2ème Région militaire, au camp Amadou Cheickou Tall de Ségou. Victime d’une embuscade dans la forêt de Soumouni à quelques kilomètres de Macina, le Lieutenant Issa P Sangaré a regagné sa dernière demeure sous le sceau d’une gloire à hauteur de ses actes de combattant. Le Lt Sangaré s’est forgé dans les travaux guerriers avant de succomber suite à cette attaque meurtrière. Issu d’une famille guerrière, le lieutenant Issa Pangassy Sangaré est né le 31 mars 1968 à Bamako Fils de Pangassy (Général à la retraite) et de Assitan Traoré.  Très jeune, il a épousé le métier des armes, incorporé le 17 avril 1989 à Bamako,  cet officier a fait plusieurs régions du pays dans le cadre du service et la dernière est Ségou depuis 2012.

Il a gravi des échelons grâce à son courage et son patriotisme de grade caporal en 1993 jusqu’au lieutenant en 2013. Le lieutenant Issa Pangassy Sangaré a participé à plusieurs opérations militaires  à l’intérieur et à l’extérieur du Mali. Il a été décoré de la médaille commémorative de campagne, de la médaille de mérite militaire et de la médaille de la CDEAO après la mission de Liberia.

Son humilité, sa sagesse, sa générosité et son courage sont les qualités que les gens retiennent de lui. Il repose désormais au Camp de Ségou et laisse derrière lui 2 veuves et plusieurs enfants.

Dors en paix mon lieutenant !

Remise de dons: la direction du service social des Armées s’engage pour aider les populations de Tombouctou

Le samedi 21 juillet 2018 à la place d’Armes du camp fort de Sidi Bekaye, le Service Social des Armées a offert plusieurs tonnes de riz et de sacs de sucre à la population dans le besoin.

La remise de ce don s’inscrit dans le cadre d’un système d’assistance des familles de nos soldats décédés sur le champ d’honneur.

Lors de la visite du Président de la République à Tombouctou son excellence Ibrahim boubacar Keïta également, le vendredi 20 juillet 2018, le chef suprême des Armées a aussi mis à la disposition de cette population, des familles militaires et paramilitaires, une somme importante qui a été répartie entre les veuves des militaires et paramilitaires, l’association des femmes du camp, l’association des jeunes du camp, et les anciens combattants de la localité.

La cérémonie a été présidée par le colonel Mamoud Berthé, directeur santé régionale de la 5e RM représentant du commandant du secteur No 5.

La Garde Nationale du Mali : salubrité et rénovation

Une journée de salubrité couplée à la rénovation du centre d’accueil a été organisée, le vendredi 20 juillet 2018, sous le parrainage du Général de Division Moussa DIAWARA. Ces deux événements ont eu lieu dans l’enceinte de l’état-major de la Garde nationale du Mali, communément appelé camp de garde de N’Tomikorobougou.

À la fin de la prière du vendredi, le Général DIAWARA a tout d’abord procédé à la coupure symbolique du ruban du centre d’accueil rénové à hauteur d’une dizaine de millions de FCFA offert par ses soins. La structure, vieille de plusieurs années avait besoin d’une retouche. Le geste du donateur a été loué et salué de tous.

Ensuite, place à la journée de salubrité dont le premier coup de balai a été donné par le Général DIAWARA. Au rendez-vous, étaient les militaires de tout grade, les femmes et les enfants. En cette période hivernale le sens et la portée de cet autre événement étaient perçus de tous. Chacun y mettait du sien pour la réussite de cette journée d’assainissement, synonyme de lutte contre le paludisme et pour une meilleure santé.

Le Générale DIAWARA s’est réjoui de cette grande mobilisation, surtout des femmes qu’il a salué et a rassuré d’être toujours à leur côté.

Pour le Colonel Ouahoun Koné, Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, l’objectif de cette journée c’est d’appuyer la commune dans laquelle se trouve le camp.

Récentes attaques : embuscade sur la route de Gao et explosion d’un EEI sur l’axe Douentza-Hombori

Embuscade à Gao

Dans le cadre de l’opération Banifonda, l’ETA-82 est tombé dans une embuscade le mercredi 11 juillet 2018. C’était à 45 km au Sud Est de Hombori. Le bilan provisoire du côté FAMa est de 2 morts et 3 blessés. Les blessés sont en cours d’évacuation sur Gao.

Axe Douentza-Hombori

Hier matin vers 11 heures 11 mn, un Engin Explosif Improvisé (EEI) a explosé au passage d’un véhicule du GTIA-Debo. Cet acte odieux des terroristes s’est déroulé à 2 km au Sud Est de Dall, un village situé à 37 km de Douentza. On déplore 3 blessés dans les rangs des FAMa.

Le GTIA-Debo assurait une mission d’escorte qui avait quitté Hombori pour Douentza.

3ème Région Militaire : des médailles aux méritants

Ils sont environ 270 militaires de différents régiments à bénéficier de ces médailles. Il s’agit, entre autres, du Régiment d’Infanterie Motorisée (RIM), du Régiment de Commandement de Service (RCS), du Régiment des Commandos Parachutistes (RCP), du Régiment des Blindés (RB), du Régiment des Artilleurs (RA) et du Régiment des Transports (RT). Ces officiers, sous-officiers et militaires du rang ont eu cette récompense de mérite après 6 mois d’engagement sur le théâtre d’opération.La cérémonie de décoration s’est déroulée, le jeudi 12 juillet 2018, sur la place d’armes de Kati en présence du Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général de Brigade Abdramane Baby et du Commandant de la 3e Région Militaire, le colonel Daoud Aly Mohammedine.

Armée de l’Air : le parc d’avions s’agrandit

Après des précédentes acquisitions, le président de la République IBK a réceptionné, le mercredi 11 juillet 2018, à la Base aérienne 101 de l’Armée de l’Air de Sénou, 4 avions  de chasse pour renforcer les capacités opérationnelles des FAMa.

Ces quatre avions de chasse de type Super Tucano A29 ont été livrés par le fabricant Embraer, une société brésilienne financés sur budget national. Le type Super Tucano a une capacité d’appui feu et d’attaque dans la profondeur de jour comme de nuit avec un équipage 100% malien. Type d’armement bombe de 250kg, Roquette de 70mm, canon de 12,7mm intégré et des missiles, rayon d’action 450km. Ces 4 avions s’ajoutent à d’autres acquisitions, à savoir : un CASA C-295MW, deux SUPER PUMA, deux hélicoptères de combat de type MI-35 et deux Y12.En quatre ans, le président IBK a doté le parc de l’Armée de l’Air de 11 nouveaux aéronefs.  Il a rappelé son engagement à équiper et à renforcer les capacités de mobilité et d’interventions rapides des Forces Armées Maliennes sur tous les plans. Le président de la République dans son interview se  dit très fier de voir le parking de l’Armée de l’Air rempli progressivement.

Service National des Jeunes (SNJ)

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta, a effectué, le mardi  10 juillet 2018, une visite aux candidats  retenus pour le Service National des Jeunes(SNJ). La visite médicale est en cours à l’infirmerie du Génie militaire sous le contrôle du lieutenant-colonel Saran Sangaré.

Ils sont 600 jeunes dont 75 Filles et 525 Garçons à prendre part à cette visite.

La visite médicale est une étape extrêmement importante puisque c’est à partir de cela que les jeunes seront autorisés à faire la formation. Elle comprend plusieurs étapes  et obligatoire pour chaque candidat. Il s’agit de la visite corporelle, de la radiographie, de la cardiologie, de l’ORL  en plus de la particularité gynécologique chez les filles. Les admis subiront une formation de 18 mois au centre de Bapho.  Une formation en 3 étapes : civique, socioprofessionnelle, physique ou militaire. Le SNJ a pour objectif majeur de construire un modèle de citoyen avec des valeurs d’honnêteté. Il permet également aux  jeunes de participer de façon efficiente au développement socio-économique.

Le Ministre Amadou Koita a été accueilli par le médecin chef par intérim de l’infirmerie de l’hôpital de Bamako, le  Lieutenant-colonel Saran Sangaré, ses collègues et l’ensemble des candidats.

Attaque à Tombouctou

Deux hommes armés ont fait irruption, le dimanche 8 juillet 2018, dans une famille, dans le quartier Koretao (Tombouctou), en tirant à bout portant sur des individus. Après avoir commis l’acte, les assaillants sont répartis avec une voiture. Le bilan est de 3 morts et de 2 blessées. Aussi les forces spéciales kodo ont été dépêchées.

RCP : les commandos au moule américain

Ils étaient au nombre de 224 dont 3 officiers, 24 sous-officiers et 197 militaires du rang à suivre une formation JCET (Join Combined Exercice Training) de la CCI/TAP de ses éléments par des formateurs américains. La cérémonie de clôture a eu lieu, le vendredi 6 juillet 2018, à la place d’Armes du 333ème Régiment des Commandos Parachutistes (RCP) de Djicoroni-para. Elle était présidée par le représentant du Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre (CEM-AT), le colonel Seybou Doumbia.  Ces militaires pendant 2 mois ont appris les techniques et tactiques qui contribueront au renforcement de capacités dans le commandement et dans la conduite des opérations. Le représentant du CEM-AT, le colonel Seybou Doumbia, affirme qu’au regard  du programme riche et varié sous la conduite bienveillance d’une équipe expérimentée et engagée, les objectifs visés ont été atteints. Le capitaine Coty Trivellin, l’un des formateurs, a félicité et remercié les stagiaires.Les 3 meilleurs en tir et en sport ont reçu leurs attestations et des cadeaux symboliques de la part du CEM-AT et des formateurs. La cérémonie a pris fin par des échanges de cadeaux entre les deux Etats.

Gao : un nouveau plateau technique new look voit le jour

D’une valeur d’1,8 milliard  de F CFA, le nouvel hôpital militaire de niveau 2 à Gao ouvre ses portes le mercredi 4 juillet 2018, au camp Firhoun Ag Alensar. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéna Coulibaly, en compagnie de son homologue de la santé le Pr Samba Sow. Il vise à dispenser des soins de qualité répondant aux normes et standards internationaux en matière de soutien médical pour les Forces de défense et de sécurité malienne ainsi que pour les populations civiles. Ce nouveau joyau dispose aussi de capacités techniques, matérielles et logistiques nécessaires pour prendre en charge des patients en médecine interne, en chirurgie et en hospitalisation.Le chef de mission de la délégation Sud-Coréenne, M. Chung Byung-Ha a affirmé que son gouvernement s’est engagé à fournir un hôpital de niveau 2 à l’Afrique lors du sommet des dirigeants sur le maintien de la paix en 2015.

Le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine (UA), SMAIL Chergui, a vivement salué cette belle coopération entre l’Afrique et la Corée du Sud. Très enthousiaste, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, a remercié la Corée du Sud et l’UA pour tous les efforts consentis pour aider le président IBK à honorer l’engagement qu’il avait pris.

Opération Dembé : le mérite à la tâche

303 militaires, tous grades confondus, ont reçu la médaille commémorative de campagne des mains du Colonel Daoud Aly Mohammedine pour leur engagement exemplaire et remarquable sur le terrain. Parmi les médaillés, il y a 145 combattants du 33ème Régiment des Commandos Parachutistes (RCP) de Djicoroni-Para, 55 du 35ème régiment blindé de Kati, 73 du 32ème régiment motorisé de Kati, 26 du 36ème régiment d’Artillerie de Kati et  4 de la Direction Centrale des Services de Santé des Armées. Ces combattants étaient déployés dans les localités de Nara, de Gao, d’Alatona, de Boulkessy, Niafounké et Léré. La cérémonie de remise de ces médailles aux renforts descendants de l’opération DEMBE s’est tenue le 5 juillet 2018 à la place d’Armes du Camp Soundiata Keïta de Kati. Le Colonel Daoud Aly Mohammedine, commandant de la 3ème région militaire, a félicité au nom du Président de la République, de la hiérarchie militaire ces bénéficiaires  pour la mission accomplie dans la lutte contre le terrorisme, la protection des personnes et de leurs biens.

Merci à nos amis !

A nos braves frères, sœurs, amis, parents et sympathisants toute notre reconnaissance. Vous n’imaginez pas combien au quotidien vous nous donnez la force et le courage pour porter ce lourd fardeau de la défense d’un pays exposé et en proie à toutes formes et toutes sortes de pressions externes comme internes.

Oui les ennemis de la paix menacent la stabilité et la cohésion nationale malienne. Votre foi en votre armée nationale constitue un bon viatique, un réconfort pour les FAMa.

Merci donc à nos amis qui nous accompagnent et nous soutiennent face à cette adversité. La défense du pays est un devoir citoyen. Merci à vous qui nous aidez avec vos encouragements à supporter des allégations ou à grimper monts et grottes, à humer les vents de sable chaud et fumant, à dompter les vagues et flots et à patauger dans les marécages. Merci à vous qui nous accompagnez pour protéger, sécuriser et défendre le Mali et les tous les Maliens face à ces adversités.

Ensemble, dénonçons et combattons les poses de mines, les assassinats et enlèvements ciblés, la haine, la division et autres kamikazes.

Vous nous donnez espoir et le goût du métier. Votre présence à tout instant sur notre site nous galvanise en notre nom. L’uniforme est votre mouchoir de sang. Mourir pour le Mali est notre devise. Un sacerdoce.

Notre engagement : traquer les ennemis et les empêcher de vous nuire. Les bons esprits se convainquent. Nos opérations participent du bonheur du Mali et des Maliens, quels qu’ils soient et d’où ils viennent.

Parfois critiquées, attaquées, meurtries, trahies et méprisées les FAMa se glorifient du soutien des populations éprises de paix dans les villages et les hameaux.

Oui merci pour votre soutien et votre appui inconditionnels. Les FAMa résisteront quoi qu’advienne pour préserver la vie des innocents. Les partenaires sont en cela à leurs côtés. Merci à nos amis.

Vive le Mali !

Tombouctou : Vigipirate

Le commandant du secteur N° 3, le Colonel Abass Dembélé et des commandants  secteurs Ouest de la MINUSMA ont visité, le lundi 2 juillet 2018, les check-points FAMa aux entrées de la ville de Tombouctou.

Cette visite de terrain s’inscrit dans le cadre de suivi et de l’état d’avancement des travaux.

Ces travaux sont financés par UN TRUST FUND MINUSMA. Les trois 1ers  check-points sur la route d’Araoune, de Goundam et du Quartier ATT Bougou sont en exécution.Le commandant en chef du secteur ouest, le Général Stefan Andersson a souligné que cette coopération bilatérale est un moyen d’appui aux uns et aux autres.

« Nous avons vu à plusieurs reprises des exemples où des unités FAMa ont, d’une manière soutenue donné de l’appui à nos unités » a-t-il ajouté.

Il a ensuite affirmé qu’Il est important d’établir ces check-points pour éviter d’autres attaques éventuelles. C’est pour cette raison qu’Il est important pour lui de visiter et de voir comment les travaux se déroulent.

Le Général Stefan Andersson a rappelé que l’entreprise doit respecter le délai.

Le Colonel Abass Dembélé a remercié le Général Stefan Andersson pour sa visite et il a également souhaité que cette coopération bilatérale se pérenniser.