Archives for lundi 10 septembre 2018

Coopération Mali-USA : La gendarmerie vers son autonomie

Financée entièrement par les Etats Unis d’Amérique à hauteur de 8 milliards de Francs CFA, la Gendarmerie nationale  a inauguré une nouvelle infrastructure, le vendredi 7 septembre 2018. La cérémonie s’est déroulée au Groupement Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GSIGN) dans la caserne Chef d’Escadron Balla Koné de Faladiè. Désormais la Gendarmerie dispose d’un champ de tir pour l’entrainement tactique, des casernes pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes sur le site, une armurerie, un entrepôt de matériels et des salles de classe.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Programme d’Assistance Anti-terroriste de la Sécurité Diplomatique (ATA).Selon l’Ambassadeur des USA au Mali, M. Paul A. Folmsbee, c’est suite aux attaques terroristes de 2015 à Bamako que l’ATA a proposé une approche en plusieurs phases pour établir et institutionnaliser une équipe d’intervention d’urgence efficace. Grace à cette réponse rapide, à l’évolution de la situation et à la flexibilité du programme, nos pays ont signé en juin 2016 un accord visant à développer et améliorer les capacités de la Gendarmerie à gérer les attaques, pour garantir la sécurité de tous les Maliens.Le Directeur Général de la Gendarmerie nationale, le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, a exprimé un sentiment de satisfaction et de réconfort à l’issu de cette inauguration. Pour lui, cette collaboration avec les USA a permis de bénéficier de formations d’une centaine d’éléments de la Gendarmerie nationale.

La Garde Nationale

Le Commandant Sékouba Tounkara et le Capitaine Al Hadji Dicko ont été honorés par la Garde nationale dans l’enceinte dudit Camp. C’était au cours d’une cérémonie qui a vu la présence des jeunes Aiglons champions de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 18 ans et de nombreuses personnalités militaires, religieuses et administratives.

Le Chef d’Etat-major de la Garde nationale, le Colonel Ouahoun Koné a annoncé qu’aujourd’hui la Garde nationale témoigne toute sa satisfaction à l’égard des deux officiers qui ont par leur courage, leur sérieux et leur engagement, apporté un soulagement au sport en général et surtout au corps de la garde. La toute récente victoire des aiglons en est la preuve palpable qui incombe au talent du  Capitaine Al hadji Dicko, par ailleurs le Commandant Tounkara a,  en sa qualité d’officier de sport, su allié ses tâches quotidiennes au bureau et les activités sportives. Le Commandant Tounkara n’a jamais ménagé ni son temps ni son énergie dans l’obtention d’équipements sportifs pour la Garde nationale a-t-il martelé.

Le Commandant de groupement de maintien d’ordre de la Garde nationale, le lieutenant-Colonel Mamady dit Fany Diakité, s’est dit ému de voir ces deux brillants officiers élevés à ce niveau. Grâce aux deux officiers, la Garde nationale en 2005 a reçu un trophée en Basket-ball, en 2010 un trophée de Haut niveau de la coupe du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, en 2016 et 2017 le championnat national dames avec l’USFAS.

Ecole des Sous-Officiers : Des chefs de groupes au service des FAMa

La 12ème promotion de l’ESO en fin de formation à Banankoro prend le nom de feu l’Adjudant-Chef Issa Diarra tombé sur le théâtre d’opération le 27 Avril 2015 à Léré. La cérémonie de baptême a eu lieu à l’école à quelques kilomètres de Ségou, le 7 septembre 2018. Présidée par le représentant du Chef d’Etat-major général des Armées, le colonel-major Sitapha Traoré, 115 sous-officiers dont 11 personnels féminins admis pour servir avec loyauté la patrie. Pendant 24 mois, ces jeunes sous-officiers ont acquis les aptitudes d’un chef de groupe de combat d’infanterie. Cette promotion a bénéficié d’un programme bien fourni permettant d’évoluer sur tous les terrains.Le Directeur des Ecoles Militaires, le Général Bekaye Thiero, a demandé aux sous-officiers sortant d’être à hauteur de souhait partout où ils seront sollicités. Le commandant de  l’école par intérim, le chef d’Escadron Mamadou Kanouté a remercié les Chefs militaires et les autorités administratives pour leur soutien.

L’Ecole des sous-officiers a formé de sa création à nos jours 1 763 sous-officiers. Le major de la promotion est le Sergent Mariam dite Dado Magassa.

Attaque sur l’axe Boni-Hombori

Une escorte des FAMa  est tombée, le 7 septembre 2018,  dans une embuscade sur l’axe Boni-Hombori. Elle a eu lieu vers 7 heures  à 18km de l’entrée Hombori. Le bilan est d’un militaire tué et 7  autres blessés.