Archives for lundi 24 septembre 2018

Fête de l’indépendance : Le 22 septembre célébré à Bourem avec faste

A l’occasion du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, la zone de Défense n°7 de Kidal, délocalisée à Bourem, n’est pas restée en marge.

Plusieurs activités ont été organisées afin de donner un éclat particulier à cette cérémonie. L’événement était placé sous la présidence du préfet de la dite ville, M. Jean Marie Sagara. Etaient également présents le commandant de zone de Kidal, le colonel Mamadou Massaoulé Samaké, les autorités administratives et politiques, ainsi qu’une foule nombreuse.

C’est sous un soleil de plomb que la population de Bourem est sortie massivement pour célébrer le 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale.Le préfet du cercle de Bourem, M. Jean Marie Sagara, a salué l’engagement des plus hautes autorités du pays dans la quête de la paix, du développement et de la cohésion sociale. Il a également tenu à encourager toutes les démarches visant à apporter la sécurité dans la localité en particulier et plus globalement sur toute l’étendue du territoire national. Les aspirations du cercle sont, entre autres, la lutte contre l’insécurité, la mise en oeuvre de l’accord pour la paix et l’autosuffisance alimentaire.

Les pionniers, l’association des femmes tamasheqs, bozos et sorai, les artisans, les bouchers, les groupes armés signataires de l’Accord de paix et les Forces Armées Maliennes ont tous défilé pour marquer de leur emprunte ce 58ème anniversaire de l’Indépendance du Mali.

Des activités culturelles et sportives étaient également au rendez-vous de cette célébration. Les rappeurs de la ville ont chanté pour la paix et la cohésion nationale.

Fête de l’indépendance du Mali : la région de Ségou respecte la tradition

Le 22 septembre marque l’accession du Mali à sa souveraineté nationale et internationale. L’événement est fêté chaque année au Mali. Ségou ne déroge pas à la tradition. La 2ème région militaire a célébré cet évènement devant le camp Cheickou Amadou Tall.

C’était en présence du gouverneur de la région Biramou Cissoko, des autorités politiques, administratives et militaires, des responsables coutumiers et religieux et foule nombreuse que cet événement est commencé par la montée des couleurs.Selon le gouverneur Biramou Cissoko, le 22 septembre nous rappelle toujours l’esprit de courage et de dignité de ceux et de celles qui ont accepté les énormes sacrifices pour le pays. Leur exemple doit demeurer et nous inspirer à jamais.

Et le gouverneur Cissoko a rappelé que depuis l’année passée les festivités de ce grand jour se passent dans un contexte particulier, à savoir l’état d’urgence. Cette mesure sécuritaire est intervenue suite aux attaques terroristes et face aux détériorations de situation sécuritaire que notre pays traverse. Il lance un appel aux populations, les invitant à continuer à collaborer étroitement avec les Forces de défense et de sécurité afin de mettre hors d’état de nuire les ennemis de la paix.

Le gouverneur Biramou Cissoko se dit fière des résultats obtenus dans sa région de malgré la situation sécuritaire. Ils ont été obtenus grâce aux Forces de défense et sécurité dans leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens.

La remise des galons aux nouveaux promus et la décoration ont été les clous la cérémonie. Une quinzaine de personnels, toutes catégories confondues, et dont un personnel féminin, descendus des zones ont reçu la médaille commémorative de campagne. Un 16ème – de garde nationale- a reçu la médaille de mérite militaire.

Le défilé militaire a mobilisé les foules des grands jours à Ségou. Il a mobilisé tous les corps militaires et paramilitaires, ainsi que les anciens combattants.