Archives for dimanche 4 août 2019

Coopération bilatérale Mali-Nigeria : un échange à hauteur de souhait

Les officiers stagiaires de la 3ème promotion de l’Ecole de guerre de l’Armée de Terre du Nigeria, ont été reçus en audience, le samedi 3 août 2019 par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita au Palais de Koulouba. La cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre de la Défense et de la Protection Civile, le général de division Salif Traoré, du Chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées, le général de brigade Abdrahamane Baby et de plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

Aux nombres de 42 auditeurs, dont un congolais, ces stagiaires viennent de boucler une visite de 4 jours dans notre pays. Ce voyage s’inscrit dans le cadre de l’excellente coopération qui existe entre le Mali et le Nigeria. Les échanges ont aussi porté sur la situation sécuritaire dans notre pays.

Le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, a conseillé aux stagiaires la créativité, l’imagination et beaucoup de vigilance de tout instant. Il a mis l’accent sur l’échange stratégique et l’information entre nos deux pays, avant de conclure que ce voyage vient à point nommé.

Le général de brigade, Chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées, Abdrahamane Baby, a souligné qu’un seul doigt ne peut prendre une charge. C’est donc ensemble que les esprits se complètent harmonieusement pour une meilleure solution. Il a aussi noté que dans le cadre cette coopération, les capacités à développer pour chaque acteur sont toujours nécessaires, car dans une alliance, il est important que ce soit la plus-value des facteurs capacitaires de chacun qui permettra d’avoir le succès de l’action conjointe.

Quant au commandant de l’Ecole de guerre de l’Armée de Terre du Nigeria, le général de division Charles Offotié, chef de la délégation, il se dit fier d’avoir effectué ce voyage d’échange au Mali. Il a remercié les autorités maliennes pour leur hospitalité légendaire avant de remettre un cadeau symbolique au Président de la République IBK.

Ecole des Sous-Officiers de Banankoro : les prétendants ont concouru

Le concours d’entrée à l’Ecole des Sous-Officiers de Banankoro a eu lieu le samedi 3 août 2019. C’était à l’école fondamentale Cheick Tidiane Diarra de la Base A. Les candidats étaient composés de militaires et civils. Ils étaient près de 1621. Ils ont concouru dans les séries lettres et sciences.

La première enveloppe a été ouverte à 8h 00 par le général de brigade Bakaye Thierro, Directeur des Ecoles Militaires.

Il y a eu deux épreuves : la culture générale et une épreuve selon la spécialité. Le caporal Mahamadou Camara a hâte de passer par l’ESO. Il rêve d’une bonne carrière pour mieux bénéficier les avantages des sous-officiers. Son collègue de même patronyme, Mamadi Camara, est un civil décidé à s’engager dans l’armée. L’ESO constitue pour lui la meilleure opportunité. Il se dit prêt à tout pour défendre son pays si jamais il réussit le concours.

Le colonel Seydou Sogoba, Directeur de l’Ecole des Sous-Officiers de Banankoro souligne l’importance de l’engagement avant de conseiller aux candidats de bien réfléchir avant de se lancer dans le métier des armes. Aux auteurs des dossiers rejetés, le Directeur de l’ESO conseille courage, mais surtout il les invite à comprendre les motifs et les raisons pour leur éviter d’éventuelles surprises à d’autres occasions.

Centre d’instruction Sapeurs-pompiers et DDR de Markala et Bapho : le Chef d’Etat-major Général veut un standard de soldat type malien

Le Chef d’Etat-major Général des Armées veut un standard de soldat type malien pour les formations de sapeurs-pompiers et les éléments du DDR dans les centres de Markala et Bapho. Il y a délégué le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre le vendredi 2 août 2019. Le général de brigade Kèba Sangaré était accompagné d’une forte délégation à cet effet.

L’objectif de cette visite était non seulement de s’enquérir de la qualité de la formation dispensée aux recrues des Sapeurs-pompiers et aux recrues du DDR mais aussi et surtout d’apporter le message de soutien et d’encouragement des plus hautes autorités au personnel d’encadrement et aux recrues. Cette visite a permis au général Kèba Sangaré de constater les avancées.

Dans les 2 centres d’instruction visités, le général Kèba Sangaré a livré le même message aux recrues et aux encadreurs. Le chef d’état-major général des armées souhaite faire de ces recrues un standard de soldat type malien capable en un laps de temps de creuser son trou individuel pour se protéger afin de viser et tirer son arme face à un objectif à partir d’une distance de 200 mètres. Vous avez commencé la formation commune de base, il y a quelques mois de cela. Vous serez les remparts de la République et l’espoir de la Nation, note-t-il.

Vous allez bientôt après cette formation faire partie d’une armée qui devra servir non seulement notre Nation, mais aussi notre sous-région. Cela nécessite que vous soyez bien formés physiquement et moralement. Soyez à la tâche tous les jours avec assiduité, concentration, dignité et bonheur pour qu’à la sortie, vous puissiez être les véritables porteurs des espoirs, ajoute le visiteur messager du CEMGA.

Le général Kèba Sangaré a exhorté le personnel de l’encadrement à plus de professionnalisme afin d’inculquer à ces jeunes recrues les valeurs de l’armée, les valeurs de la République et les valeurs cardinales.

Il a encouragé et félicité ces jeunes qui ont choisi le métier des armes au moment où notre pays fait face à une crise. Il a également félicité et encouragé le personnel de l’encadrement pour le travail abattu.