Archives for octobre 2019

Les ambassadeurs de la Russie et de l’Arabie Saoudite reçus en audience par le MDAC.

Le ministre de la défense et des anciens combattants, le général de division  Ibrahima Dahirou Dembélé, a successivement reçu en audience, le jeudi 31 octobre 2019, dans les locaux de son département, l’ambassadeur de la Russie, Son Excellence M. Igor Gromiko et celui de l’Arabie Saoudite Son Excellence M. Fahad Al-kAhalid. La question sécuritaire et le renforcement de la coopération militaire étaient aux menus des échanges de cette rencontre.

A en croire l’ambassadeur de la Russie, M. Igor Gromiko, après le sommet Sotchi, cette rencontre peut être considérée comme le point de départ qui vise à améliorer les relations de coopération entre les deux pays.  Ainsi, il a exprimé la ferme volonté de son pays à aider le Mali à faire face aux défis de l’insécurité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le sahel.

DDR : la 2ème vague est appelée à servir la patrie avec honneur, loyauté et fidélité

La sortie de la 2ème vague des éléments issus du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) accéléré a eu lieu, le jeudi 31 octobre 2019 au centre d’instruction de Bapho, sous la présidence du ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, M. Lassine Bouaré.Cette promotion compte 324 éléments dont 15 officiers, 80 sous-officiers et 229 militaires du rang. Les officiers ont été formés à l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro, les sous-officiers à Banankoro et les militaires du rang à Tiby.Le Chef d’état-major de l’armée de terre, le général de brigade Kèba Sangaré a appelé ces éléments à défendre le drapeau national par tous les moyens et en toutes circonstances. Il les a conseillés de servir la patrie avec honneur, loyauté et fidélité et d’accepter en toute circonstance les sujétions de l’état militaire qui impliquent discipline, loyauté et esprit de sacrifice.

Le Général Sangaré a demandé à cette vague de tisser des liens de camaraderie et de cohésion avec d’autres frères d’armes. Le ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, M. Lassine Bouaré a souligné que cette sortie des éléments du DDR est la preuve que l’Accord pour la paix et la réconciliation avance. C’est également la preuve que le processus de sécurisation et le renforcement de la sécurité avancent aussi, a affirmé le ministre.

Selon le ministre Bouaré, cette 2ème vague peut constituer les premières unités de l’armée afin de faire face au vide sécuritaire qui caractérise certaines parties du pays. Il a lancé un appel aux autres mouvements des groupes armés de passer au processus DDR pour accélérer les règlements de questions de défense et de sécurité. 

Mutualité de l’Armée de l’Air : le CEM-AA invite les mutualistes à l’atteinte des objectifs

La   session ordinaire annuelle et statutaire de l’Assemblée générale 2019 de la mutuelle de l’aviateur s’est tenue le jeudi 31 octobre 2019 au foyer de l’Air de la Base Aérienne 100. Présidée par le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Général de Brigade Daouda Dembélé, cette session a regroupé les délégués mutualistes venus de toutes les Bases Aériennes de l’Armée de l’Air ainsi que les représentants des mutuelles des autres armes. Au cours de cette Assemblée, les membres de la mutuelle ont dans un premier temps fait l’état de la mutuelle mais aussi et surtout dégagé les perspectives pour une meilleure prise en charge des mutualistes, notamment le volet social et le compte rendu des activités. Elle a permis aux délégués de contrôler le niveau d’exécution des instructions précédemment données, d’étudier les propositions du Conseil d’administration et de donner de nouvelles décisions pour orienter les travaux du conseil d’administration de l’année 2020.

Dans son mot de bienvenue, le président du Conseil d’administration, le Colonel Cheick Oumar Touré a affirmé que l’objectif de la mutuelle est de mettre des ressources en commun pour promouvoir tous ses adhérents ; une culture de solidarité de prévoyance et d’entraide. Il a aussi évoqué les enjeux auxquels la mutualité malienne est confrontée, à savoir la couverture universelle qui constitue un défi pour les Etats.Se réjouissant de la bonne santé de la mutuelle de l’Aviateur, le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Général de Brigade Daouda Dembélé a exhorté les délégués à examiner minutieusement les différents points inscrits à l’ordre du jour pour pouvoir donner de bon résultat. En outre, il a invité les adhérents de la Mutuelle à s’inspirer de l’expérience des autres armes sur le plan national et sous régional.

Sévaré: la fondation pour la solidarité propose son service aux FAMa

Une délégation de la fondation pour la solidarité conduite par le commissaire divisionnaire Djélika Diallo est en visite dans la 5ème région administrative du Mali. L’objectif de cette visite est de faire savoir aux autorités militaires et administratives de la région de Mopti l’existence de ladite fondation.

La fondation pour la solidarité a été créée par l’ordonnance n°2017-026/P-RM du 14 août 2017, rattachée au ministère de la solidarité et de l’action sociale, pour soutenir les familles des militaires et paramilitaires tombés sur le champ d’honneur. Dans la matinée du mardi 29 octobre 2019, la délégation a rendu visite au commandant de zone de la 6ème Région Militaire, le colonel Amara Doumbia, pour présenter la structure.Ensuite elle s’est rendue à l’infirmerie de garnison du camp Amadoun Bocary Barry dit Balobo et à l’hôpital régional Sominè Dolo de Mopti pour voir les blessés de guerre. Selon le secrétaire exécutif de la fondation pour la solidarité, le commissaire divisionnaire de Police Djélika Diallo, cette visite s’inscrit dans le cadre de la présentation de la fondation pour la solidarité nouvellement créée. Le choix a été porté sur la région de Mopti parce qu’elle est la plus touchée au point de vue sécuritaire” a précisé le commissaire divisionnaire Djelika Diallo. La délégation a remis une enveloppe symbolique aux blessés de guerre.

 

Partenariat : l’EMPABB et la république fédérale d’Allemagne renforcent leur coopération

Le directeur général de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMPABB), le Colonel-major Mody Berethe et l’ambassadeur de l’Allemagne au Mali, Dr Dietrich Pohl ont signé, le mercredi 30 octobre 2019, dans les locaux de l’école     une convention de partenariat à hauteur de 1 milliards de FCFA.

L’ambassadeur de l’Allemagne au Mali, Dr Dietric Pohl a souligné que le rôle de l’EMP dans les missions de maintien n’est plus à démontrer. C’est pourquoi dira-t-il que son pays se félicite de cette collaboration avec l’école, avant de préciser que cette signature convention rentre dans le cadre du renforcement des capacités de l’EMPABB.

Quant au directeur général de l’EMPABB, le colonel-major Mody Berethé, il a confié que cette convention est le renouvellement du partenariat fécond entre l’EMP et la République d’Allemagne. Selon lui, l’Allemagne est un partenaire de poids pour l’école de maintien de la paix pour mener à bien ses missions.

L’Etat-Major Général des Armées et l’EUTM planchent sur la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU

A l’occasion du 19ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU, l’Etat-major Général des Armées en partenariat avec l’EUTM a lancé ce mercredi 30 octobre 2019 un atelier de formation de 2 jours sur le rôle de la femme dans le maintien de la sécurité. C’était à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) en présence du chef d’état-major général adjoint des armées, le Général de brigade Abdrahamane  Baby. Le thème retenu est : ‘’Sœurs d’armes-Renforcer le rôle des femmes dans les forces armées maliennes’’.

Dans son intervention, le commandant adjoint de l’EUTM, le colonel Michael Meinl, a déclaré que  les femmes jouent un rôle prépondérant dans la résolution des crises et dans la consolidation de la paix. En outre, il a précisé que les droits de l’homme et l’égalité entre les Hommes sont des principes fondamentaux de l’Union Européenne. Cependant, le colonel Meinl a rappelé que dans la plupart des conflits armés, c’est les femmes qui sont particulièrement victimes des violences sexualisées et que la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU est une réponse à cela.

Pour sa part, le chef d’état-major adjoint des Armées, le Général de brigade Abdrahamane Baby, a soutenu que l’objectif de cette séance sur la résolution 1325 est d’assurer la participation active des femmes dans les questions de défense et aux processus de prise de décision. Il a enfin évoqué la ferme volonté du gouvernement d’augmenter le nombre de personnel féminin dans l’armée.

Tombouctou : le commandant du secteur 3 rend visite aux personnes âgées

Dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le Commandant de la Région Militaire N°5 et Chef Secteur N°3 de l’Opération Dambé, le Colonel Boubacar Yassanry Sanogoh a effectué le 29 octobre 2019 une visite de courtoisie à certaines personnes âgées dans la Cité des 333 Saints.

Il s’agit de l’Adjudant-Chef à la retraite, M. Oumar Ag Intaha de la classe 1963, le Caporal Hamdja Tandina de la classe 69-70  et la veuve Hadidiatou Farka, âgée de 80 ans, hospitalisée aux urgences de l’hôpital régional. L’objectif était de manifester un élan de solidarité et de reconnaissance à l’endroit des personnes âgées plus particulièrement les anciens combattants et les veuves de militaires.Cette visite a été un réconfort à l’endroit de ces personnes âgées qui l’ont apprécié à sa juste valeur. Le Commandant de la Région Militaire N°5 a exprimé sa disponibilité pour tous problèmes sociaux des retraités et des veuves. Des enveloppes symboliques leurs ont été remis par le colonel Sanogoh. Des prières et des bénédictions ont également été faites pour le retour rapide de la paix au Mali.

SOLIDARITE : l’Amicale des Anciens Elèves du Prytanée Militaire du Mali fait un don de sang et de médicaments au Centre National de Transfusion Sanguine et aux FAMa

Dans le cadre de la célébration du mois de solidarité, l’Amicale des Anciens Elèves du Prytanée Militaire du Mali (AEPM) a fait une donation de sangs et d’importants lots de médicaments au centre national de transfusion sanguine et aux Forces de Défense et de Sécurité, le 26 octobre 2019, à la place d’armes du 34ème bataillon du génie militaire.

Présidée par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général de division Salif Traoré, cette cérémonie avait pour objectif de cultiver le civisme et l’esprit de solidarité. Ce don était composé de 309 poches de sang et de médicaments d’une valeur de plus de 9 millions FCFA.Le président de l’AEPM M. Ousmane Sina Diallo a souligné que c’est la 3ème fois que l’AEPM vient au chevet des FAMa et aux autres couches sociales en ce qui concerne le don de sang. Après avoir remercié ses principaux partenaires, Il a invité les maliens à faire un don de sang aux nécessiteux car donner du sang, c’est sauver une vie.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général de division Salif Traoré a félicité  l’initiative de l’AEPM. Il a rappelé que le don de sang est une contribution capitale à la défense nationale dont la charge incombe à tous les enfants du pays.

SOLIDARITE : le ministère de la solidarité apporte son soutien aux veuves et orphelins militaires et paramilitaires

Dans le cadre de la 25ème édition de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le ministère de la solidarité et de l’action humanitaire, a offert des vivres et des kits scolaires, le 25 octobre 2019, aux veuves et orphelins de militaires et paramilitaires tombés sur le champ d’honneur à la place d’armes du 34ème Bataillon du génie militaire.

Le thème retenu était : «contribuer à la sécurité nationale est une responsabilité citoyenne et un devoir de solidarité»

C’était sous la présidence du secrétaire général du ministre de la solidarité et de l’action humanitaire M. Salif Maïga. Ce don, d’une valeur de  39 millions de FCFA, est composé de 27 tonnes de riz, 35 tonnes de mil, 238 sacs de lait, 84 cartons d’huile et 200  kits scolaires.Le secrétaire exécutif de la fondation pour la solidarité, le commissaire divisionnaire Djélika Diallo a déclaré que c’est l’occasion d’exprimer l’affection et la reconnaissance du gouvernement à l’égard des forces armées et de sécurité. Elle a souligné que son département a engagé la procédure de construction de deux sépultures à Djoura (Mopti) et Guiré (Koulikoro)  en mémoire des combattants morts pour la patrie.

Selon le secrétaire général du ministre de la solidarité et de l’action humaine M. Salif Maïga, le réarmement moral des forces armées et de sécurité est l’une des préoccupations majeures des plus hautes autorités de notre pays.

Solidarité : le mouvement IBK Kanou apporte son soutien aux FAMa

A l’occasion du mois de la solidarité, le mouvement IBK Kanou a organisé, le jeudi 24 octobre 2019, à la place d’armes du Génie militaire, une remise de vivres aux orphelins et veuves des militaires tombés sur le champ d’honneur.

L’évènement était placé sous la présidence du ministre de la sécurité et de la protection civile, le  général de division Salif Traoré. Ce don, d’une valeur d’environ 25 000 000 de FCFA, était composé de 40 tonnes de riz,  40 tonnes de mils,  100 sacs de laits et 100 sacs de sucres.Le président du Mouvement IBK- KANOU, Mamadou Togola a déclaré que ce geste s’inscrit d’une part dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion et d’autre part dans la suite logique des activités de soutien aux forces de défenses et de sécurités. Il a lancé un appel à tous les citoyens, dans un esprit patriotique, à soutenir les forces de défenses et de sécurité engagées dans la lutte contre l’insécurité.

Selon la Directrice du Service Sociales des Armées, le colonel Major Mariétou Dembélé, cette donation contribue à soulager des centaines de personnes défavorisées surtout en cette période difficile. Le colonel Major a révélé que ce geste témoigne de l’attachement du Mouvement IBK-KANOU à soulager les familles endeuillées des Forces Armées et de Sécurité. Il a ajouté que ce don renforce une solidarité déjà existante entre le peuple et son armée à travers la Direction du Service Sociale des Armées.

MOIS DE SOLIDARITE : le secrétaire exécutif de la fondation pour la solidarité rend visite au plus ancien combattant de Bamako

Dans le cadre de la 25ème édition du mois de la solidarité et de lutte contre l’exclusion, le secrétaire exécutif de la fondation pour la solidarité, le commissaire divisionnaire de la police Djélika Diallo a rendu visite, le vendredi 25 octobre 2019, au plus ancien combattant de Bamako, Kaba Doumbia à son domicile  sis à Wolofobougou-Bolibana. L’objectif était de rendre hommage à ce vieux qui a été incorporé en 1939 au compte de l’armée française comme tirailleur sénégalais.

Cette visite a enregistré la présence des chefs religieux  et coutumiers ainsi que le maire de la commune III. Le commissaire divisionnaire Diallo a remis des dotations militaires et une enveloppe de 100 000 FCFA au vieux Kaba Doumbia.L’ancien combattant a déclaré qu’il remercie le bon dieu de lui avoir donné la chance de vivre cet évènement. Il a souhaité bonne chance à toute l’armée avant de prier pour le retour de la paix dans notre pays.

Le commissaire divisionnaire a profité de l’occasion pour exhorter les FAMa au courage afin d’être à hauteur de mission.

 

MOIS DE LA SOLIDARITE ET DE LA LUTTE CONTRE L’EXCLUSION : Les Anciens du Prytanée militaire organisent un don de sang pour les maliens

L’Amicale des Anciens Elèves du Prytanée Militaire(AEPM) et le Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU) ont organisé, le jeudi 24 octobre 2019, une journée de don de sang à la cité universitaire de Kabala. Cette journée s’inscrit dans le cadre de la 25ème  édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion.

Le directeur général du CENOU, le colonel major Ousmane Dembélé, a affirmé  que cette activité témoigne de l’engagement de son département et de l’ensemble des étudiants auprès des FAMa dans la lutte contre l’insécurité. Selon lui, le don de sang est un devoir de solidarité de l’ensemble du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il a remercié l’Amicale pour cette initiative.

Le président de l’AEPM, M. Ousmane Sina Diallo a déclaré  que c’est la 3ème année consécutive que l’amicale  organise un don de sang et de médicaments au profit des forces armées. Il a souligné que le sang est destiné à tout le peuple malien.

M. Diallo a promis la planification prochaine d’une donation sur les 12 mois de l’année afin d’éviter une rupture de stock à la banque de sang. Le président de l’amicale a invité les gens sains à donner leur sang car il n’y a pas d’usine de sang. Il a rappelé que l’AEPM a collecté en 2018 plus de 400 poches de sang.

Tombouctou: le commandant du secteur trois en visite de terrain

Le commandant de zone, chef du secteur 3 de l’opération DAMBE, le colonel Boubacar Yassanry Sanogho a effectué, du 21 au 23 octobre 2019, une visite de terrain dans son secteur. Il était accompagné du commandant de groupement de la Garde nationale, le commandant Dao Diarra et du commandant de brigade de la Gendarmerie, le lieutenant-colonel Temé Diarra. Cette visite a concerné les postes de Léré, Soumpi, Niafounké, Tonka, Goundam et Acharane.L’objectif était de s’enquérir des conditions de vie et de travail des hommes, s’assurer de la capacité opérationnelle, de l’état du matériel et du dispositif sécuritaire. Il a  échangé avec les éléments sur leurs préoccupations.

Le colonel Boubacar Yassanry Sanogho donné l’assurance que tous les soucis majeurs seront résolus dans un bref délai. Il a surtout exhorté les hommes à la détermination, à l’engagement, à la vigilance, à la discipline et à l’initiative pour la sécurité des populations et de leurs biens. Il a rappelé aux hommes l’importance de la cohésion, de l’unité et de la bonne collaboration avec les populations.

Le commandant du secteur 3 de l’opération DAMBE a visité les camps de garde et de la Gendarmerie à Léré. Il a rencontré les notabilités pour solliciter leurs soutiens en vue de permettre aux FAMa d’accomplir leur mission dans des meilleures conditions.Il s’est dit rassuré après les échanges  avec les éléments. Le colonel a noté que les militaires sont conscients des défis sécuritaires qui s’imposent à toute la nation.