Un autre grand témoin de l’armée s’éclipse

Le capitaine Seydou Traoré  né  vers 1932 était de ceux qui ont quitté la patrie pour défendre. Parti du Soudan français comme engagé volontaire pour l’armée coloniale, il a regagné le bercail à l’éclatement de la fédération du Mali, répondant sans hésitation à l’appel de la Mère patrie. Il incorpore l’armée française en 1952. Le Capitaine Traoré a porté haut l’étendard du Mali nouveau partout où le besoin s’est fait sentir, malgré la modestie des moyens. Il a donné ses lettres de noblesse, à la jeune Armée Malienne et à plusieurs de ses cadets et fils, le désir de faire carrière dans ce corps. Il octroie  la médaille commémorative de campagne et devient Chevalier de l’Ordre national du Mali en 1974.

Ce meneur d’hommes avéré, intelligent, travailleur, s’imposant une discipline martiale, le Capitaine Seydou a fait l’unanimité sur sa personne et sur ses compétences. Les témoignages sincères et émouvants de ses plus proches, des compagnons d’armes et amis en disent long. Le Capitaine Seydou Traoré repose désormais au cimetière de Kati-malibougou. Dors en paix mon Capitaine.

Les cérémonies funèbres du capitaine Seydou Traoré ont eu lieu le mercredi 17 octobre 2018 à son domicile à Kati-malibougou. Il s’en allé laissant derrière lui, parents, amis et collaborateurs inconsolables.