Coopération : Le ministre canadien de la Défense, HARJIT CAJJAN rend visite à son homologue malien.

La coopération bilatérale Mali-Canada à la table de réflexion pour une approche appropriée afin de trouver une solution adéquate à la crise malienne.

Le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants a servi de cadre dimanche 06 Novembre 2016 la visite du ministre Canadien de la Défense, le Lieutenant-colonel à la retraite, HARJIT CAJJAN. Etaient présents, le staff du ministre de la Défense, les directeurs de services, le chargé de communication canadienne et la presse.

L’objet de cette visite était d’échanger avec les autorités maliennes sur la crise au nord du pays, le développement socio-politique et faire des analyses pour comprendre ces enjeux du pays.

Le ministre malien de la Défense, Abdoulaye Idrissa Maïga s’est dit ravis d’avoir accueilli son homologue canadien. Selon lui, le ministre canadien est venu au moment où le Mali traverse un moment très difficile de son histoire. « Le peuple malien est blessé moralement, car il fait face à une situation complexe, mais c’est une occasion pour nous aujourd’hui pour mettre en équilibre les questions sécuritaires et de la coopération bilatérale entre les deux parties. », a-t-il déclaré.

Le ministre Maïga a également souligné que le gouvernement du Mali sollicite toujours l’effort des pays étrangers particulièrement celui du Canada pour le redéploiement des FAMa sur toute l’étendue du territoire. A en croire le ministre de la Défense du Mali, cette visite intervient dans un contexte très complexe. Il a félicité le Canada pour son soutien aux forces armées et de sécurité du Mali.

Pour la même circonstance, le ministre canadien de la Défense, le Lieutenant-colonel à la retraite, HARJIT CAJJAN a rendu hommage à tous les militaires qui ont perdu la vie au nord du Mali. Il a félicité son homologue malien pour son courage face une crise complexe. « L’une des raisons de ma visite est d’analyser cette crise, je suis là pour mieux comprendre à fin d’avoir une approche » poursuit le ministre.

Il a signalé que le Canada a une longue et riche expérience dans les opérations de maintien de paix et qu’il ambitionne de se réinvestir après quelques années de retrait. Il est venu écouter les autorités maliennes et faire des analyses pour comprendre la situation sécuritaire et le développement socio-politique. Pour le ministre, il est impératif dans toute situation d’aller s’enquérir de l’état du terrain avant de prendre une décision claire. « La décision du canada pour agir au Mali sera une décision très longue », a déclaré le ministre. Il a indiqué que son pays va mieux réfléchir afin de s’assurer que lorsque les décisions seront prises auront un impact à la crise.

Dans la même veine, le ministre canadien a précisé que son pays ne se limite pas seulement à la situation sécuritaire mais aussi à d’autres secteurs de développement. Selon lui, son pays veut s’imprégner de la situation avant d’agir au Mali. Le ministre a fait savoir à la presse que la mission de la MINUSMA est une mission très risquée comme toute autre mission de sécurisation dans le monde entier. Il a rassuré que les troupes canadiens sont bien entrainés pour réduire ce risque au nord du pays.

Sergent d’Aviation Alou Kola Traoré