OPERATION MALIKO / Théâtre Centre/ SECTEUR 4 – Fin de formation sur la protection des civils

L’EMP-ABB (l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE) a bouclé une formation, le vendredi 21 mai 2021, sur la protection des civils (PdC) et la sensibilisation sur la violence en zone de conflit au profit de 25 sous-officiers (dont 3 personnels féminins) de l’Armée de Terre, de l’Armée de l’Air, de la Garde Nationale et de la Gendarmerie Nationale.La cérémonie de clôture a été présidée par le Directeur de l’EMP, le Colonel Souleymane Sangaré, en présence du Commandant du Théâtre Centre, le Colonel Makan Alassane Diarra et de celui du secteur- 4 de l’opération Maliko, le Colonel Oumar Traoré.Financée par le Royaume des Pays-Bas, cette formation a duré 3 jours. Elle avait comme objectif de faire comprendre aux participants le concept de la protection des civils (PdC), ainsi que ses principes de protection, dans les zones des opérations aux niveaux opérationnel et tactique.

Cet atelier a également permis aux participants de décrire l’environnement « PdC » dans le contexte des opérations militaires, y compris les partenaires clés et surtout de planifier et de mettre en œuvre les tâches fondamentales de la protection des civils avec les autres acteurs appropriés.

Le Commandant du secteur-4 de l’Opération Maliko, le Colonel Oumar Traoré a témoigné toute sa reconnaissance à l’endroit des plus hautes autorités militaires pour le choix porté sur la Zone de Défense n°6, pour abriter cette formation valorisante à plus d’un titre. « L’importance de ces modules qui viennent à point n’est plus à démontrer au niveau du secteur-4, car des milliers de civils ont été contraints d’abandonner leurs maisons pour des endroits sûrs à cause des conflits », a-t-il conclu.

Le Directeur de l’EMP, le Colonel Souleymane Sangaré a félicité les stagiaires et leurs instructeurs pour leur disponibilité et le bon déroulement de cette session de formation. Il a enfin exhorté les stagiaires à mettre les connaissances acquises au service exclusif de la nation, pour un meilleur avenir de notre chère patrie, le Mali.