Opération Maliko/ Théâtre Est : Quand les Soldats se retrouvent autour d’un plat pour l’unité

Pour cultiver l’esprit de solidarité et de cohésion au sein des FAMa, le com-secteur1 du Théâtre Est de l’opération Maliko, le colonel Issa Mamadou Coulibaly a organisé un repas de corps à l’intention des FAMa du G5-sahel basées à Tessit. C’était le dimanche 13 septembre 2O2O dans l’enceinte de la base militaire de Tessit.

Le colonel Coulibaly a rappelé que l’Armée est une grande famille qui doit toujours être entretenue par des actes qui prônent l’homogénéité et le vivre ensemble, et cela fait partie de la culture intégrante du Malien. Nous devons, dans cette armée à tous les niveaux sans distinction de grades, respecter et faire respecter les valeurs ancestrales que nos aïeux nous ont léguées.

A ce propos le sergent Kabinè Kouyaté, visiblement très ému, dira que ces genres d’actes du commandement sont sources de confiance entre eux les subordonnés et les supérieurs.

Nous profitons pour expliquer et signaler à tous ne comprennent pas le sens du repas de corps dans l’armée qu’il n’est pas un espace de réconciliation.  Que non ! Le repas de corps est activité séculaire dans toutes les armées du monde Il n’a pas commencé à nos jours.

Il faut souligner qu’une armée est une famille où règne la joie, la fraternité, la cohésion, l’union et l’esprit de camaraderie. Le père de famille dans l’armée étant la hiérarchie, elle rassemble à chaque occasion qui lui est favorable ses enfants pour des retrouvailles, la joie de vivre entre membres de la famille. Bref le repas constitue aussi un service militaire.